Bientôt plus de libertés pour les Belges vaccinés ?

BELGA PHOTO NILS QUINTELIER

Les Belges qui ont déjà été vaccinés auront-ils bientôt droit à des assouplissements ? Le GEMS étudie actuellement la question.

Un rapport de l’organe consultatif GEMS, qui conseille le gouvernement pendant la crise sanitaire du coronavirus, est en cours de rédaction au sujet d’éventuels assouplissements pour les personnes vaccinées, a confirmé mardi le porte-parole interfédéral de la lutte contre la Covid-19 Yves Van Laethem.

Yves Van Laethem appelle à la prudence

Lors de la conférence de presse du Centre de crise et de l’Institut de santé publique Sciensano, l’épidémiologiste a soutenu que de ces possibles modifications devaient être envisagées avec prudence, en raison de la quantité de virus en circulation et du risque de transmission du virus, qui n’est pas complètement éliminé via la vaccination.

L’idée d’un « pass corona » avance

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) s’est déclaré favorable à l’idée d’un «pass corona» permettant davantage de libertés aux personnes vaccinées. Le ministre flamand de la Santé Wouter Beke (CD&V) est également favorable à un tel passeport, à condition que chacun ait eu la possibilité de se faire vacciner.

L’épidémiologique Yves Van Laethem a confirmé qu’un rapport au sujet de l’impact de la vaccination sur les mesures sanitaires et des éventuels assouplissements pour les personnes vaccinées est en préparation. Ce rapport, élaboré par le GEMS, auquel se sont joints des juristes et des sociologues, doit être soumis aux autorités dans les semaines qui viennent.

« Il reste des zones d’ombres »

M. Van Laethem a rappelé que la vaccination avait pour but essentiel d’éviter que les gens ne tombent fortement malades et ne soient hospitalisés, admis en soins intensifs ou qu’ils décèdent. «Sur ce point, la vaccination a un impact extrêmement important», a déclaré le porte-parole. Il a en revanche souligné que la vaccination n’éliminait pas complètement le risque de transmission du virus. «Il reste des zones d’ombres au sujet de la transmission du coronavirus par quelqu’un qui serait vacciné», a-t-il ajouté.

Un effet dès la première dose du vaccin

Selon une étude anglaise, une diminution de la transmission à d’autres membres de la famille non vaccinés serait de l’ordre de 50% après une dose de vaccin. Avec la seconde injection, l’impact serait certainement plus important. On observerait alors une baisse de la transmission située entre 50 et 80%, d’après d’autres études. Il ne s’agit plus d’une suppression pure et simple (de 100% donc) du risque de transmission mais tout de même d’une très forte diminution, a commenté l’épidémiologiste.

Un autre facteur à prendre en compte, selon M. Van Laethem, est la quantité de virus en circulation. «Un nombre significatif de personnes sont encore nouvellement contaminées chaque jour, mais les chiffres vont dans le bon sens. La circulation virale devra guider les décisions proposées dans les semaines qui viennent aux politiques par le comité d’experts», a conclu le scientifique.

Bientôt plus de liberté pour les Allemands vaccinés

Ce lundi, nous avons appris que les Allemands qui ont été complètement vaccinés ou qui se sont remis du coronavirus seront exemptés de certaines mesures mises en place pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le gouvernement de la chancelière Angela Merkel a rédigé un nouveau projet de loi en ce sens.

Les personnes immunisées contre le SARS-Cov-2 ne devront plus respecter le couvre-feu et verront leur bulle sociale s’élargir. Leur accès à une série de magasins et services sera également facilité. Elles ne devront plus effectuer un test de dépistage du coronavirus avant de se rendre chez le coiffeur par exemple.

Les personnes vaccinées ou guéries du coronavirus ne devront par ailleurs plus se mettre en quarantaine à leur retour d’un voyage à l’étranger, sauf si elles se sont rendues dans une région où une variante particulièrement virulente circule. Les Allemands vaccinés ou guéris du coronavirus devront toutefois continuer à porter un masque buccal et à maintenir une distance de sécurité.

Bientôt des mesures similaires en Belgique ? Affaire à suivre…