Peut-on porter un sweat à capuche quand on a plus de 30 ans ?

Ph. Unsplash

Est-ce bien raisonnable de continuer à porter des sweats à capuche lorsqu’on a plus 30 ans ou est-ce que Cristina Córdula considérerait cela comme un « fashion faux pas » ?

Il est large et confortable. On s’y sent bien dedans. Son ample poche ventrale permet d’y glisser ses mains lorsqu’on ne sait pas trop quoi en faire et sa capuche permet de se protéger des intempéries. Le sweat à capuche, ou hoodie en anglais, semble inusable et indémodable.  Mais est-ce bien raisonnable, lorsqu’on n’est plus adolescent, d’encore garder ce vêtement dans sa garde-robe ? Faut-il réserver ce bon vieux pull à capuche pour faire du sport et pour rester à la maison ? Au contraire, peut-on porter avec un style un hoodie pour aller travailler ? Voici quelques éléments de réponse !

Ph. Pexels

Ce qu’en pense Le Manuel du Style de GQ

Pour avoir un premier élément de réponse, nous avons parcouru Le Manuel du Style publié par GQ. Pour le magazine, le sweat à capuche est « un emblème du street devenu chic » qui n’est plus réservé aux graffeurs et aux joggers du dimanche. Pour porter le hoodie en semaine et éviter le combo t-shirt, jean et sweat gris, Le Manuel du Style conseille de le glisser entre un pull fin et un costume en coton par exemple. De la sorte, le sweat à capuche « vous préservera des courants d’air, vous évitera de passer un encombrant manteau et vous permettra de commencer la semaine en douceur », souligne le magazine en rappelant que « l’élégance est aussi une question de confort ».

Ph. Unsplash

« Un must-have tendance »

Il y a encore quelques années, certains vous auraient assuré que le sweat à capuche était réservé aux ados ou aux trentenaires et quadragénaires négligeant leur look. Mais les temps changent et depuis quelques mois, le pull à capuche est (re)devenu un véritable accessoire de mode. « Le hoodie – alias sweat à capuche – est l’une des pièces les plus utiles et faciles à porter. Autrefois cantonné au monde du sport, il est devenu un basique essentiel que l’on retrouve dans les collections de toutes les marques que chacune décline à sa façon », écrivait le magazine GQ en janvier dernier. « Sur Instagram et TikTok, le hoodie se détourne de sa fonction première pour s’immiscer dans le vestiaire des filles en vogue », indiquait le magazine Marie France en novembre 2020. « En 2021, le sweat à capuche est devenu un must-have tendance et résolument cool ! », s’exclame Biba en précisant que « ce sweat tout confort se glisse sous toutes nos vestes de costumes et manteaux pour leur apporter un supplément cool ».

En mars dernier, l’édition mexicaine de GQ est revenue sur le retour en grâce du hoodie en affirmant que « le sweat-shirt à capuche est l’un de ces vêtements de base qui ne se démodent jamais ». Pour le magazine masculin, il est aujourd’hui tout à fait possible de porter un sweat à capuche au bureau, tout en l’associant à un pantalon plus formel pour un look plus habillé.

Des marques comme Polo Ralph Lauren et Paul Smith ont intégré le hoodie dans leurs dernières collections, avec des prix dépassant les 700 € chez Balenciaga. Ces derniers mois, les stars n’hésitent plus à s’afficher en pull à capuche. C’est le cas de Katie Holmes ou encore de l’acteur Jason Sudeikis qui a reçu son Golden Globe du meilleur acteur dans la série «Ted Lasso» en hoodie. Adepte de ce style large et confortable, la chanteuse belge Angèle propose également sur sa boutique en ligne des sweats oversize et colorés en coton 100 % recyclé.

En 2021, vous ne ferez donc aucune faute de goût en affichant fièrement votre hoodie, même au bureau !

Avec ou sans capuche ?

Grand spécialiste du style, le journaliste Marc Beaugé est chroniqueur dans l’émission Quotidien. Chaque vendredi, il présente une chronique mode dans l’émission de Yann Barthès. En 2014, l’excellent et amusant livre « De l’art de mal s’habiller sans le savoir » recueillait les différentes chroniques modes publiées par Marc Beaugé dans M, le magazine du Monde. Entre les chroniques « Est-ce bien raisonnable de rentrer son ventre à la plage ? » et « Est-ce bien raisonnable de porter un pull à col roulé ? », le spécialiste s’interroge sur les hommes assumant de garder leur capuche à l’intérieur.

Plus encore que ceux qui conservent leurs lunettes de soleil ou leur casquette à l’intérieur, Marc Beaugé estime que le fait de garder sa capuche à l’intérieur envoie un signal menaçant, suggérant que la personne fomente un acte illégal. Même son de cloche du côté de GQ qui estime que si vous n’êtes pas victime des paparazzis, que vous ne vous appelez pas Rocky Balboa et que vous n’êtes pas Yoda, vous vous contenterez de mettre la capuche uniquement quand la météo vous le commandera ou quand un gros bouton sur votre front vous fera ressembler à une licorne.

Si aujourd’hui, le hoodie est revenu à la mode, mieux vaut donc éviter de garder la capuche toute la journée sur la tête, surtout à l’intérieur.

Un peu d’histoire

Le hoodie a été inventé dans les années 1930 par la marque américaine Champion à destination des ouvriers new-yorkais qui travaillaient dans les entrepôts et qui avaient besoin d’un pull chaud et pratique. Il est ensuite adopté par les sportifs, notamment les boxeurs. Toujours à New-York, dans les années 1970, la poche ventrale et la capuche du sweat à capuche ont commencé à intéresser les dealers, les voleurs et les graffeurs. Rapidement, les skateurs et les rappeurs l’ont également adopté. Dans les années 1980, il est devenu l’accessoire fétiche des hooligans anglais. Peu à peu, il a ensuite atterri dans les garde-robes de monsieur et madame tout le monde. Dans les années 2000, le sweat à capuche est même devenu le costume officiel de certains patrons de la Silicon Valley, à commencer par Mark Zuckerberg, le patron de Facebook.
Mark Zuckerberg en 2010 / AFP