Accro au solarium, elle développe un cancer de la peau en quelques semaines

AFP / G. Julien

Rêvant d’une jolie peau hâlée, Lucy, une jeune maman, s’est tournée vers les bancs solaires. Une expérience qu’elle a répété tous les jours pendant trois mois. Aujourd’hui, elle le regrette amèrement après avoir réalisé l’ampleur des conséquences sur sa santé.

Lucy Hartland faisait tout pour garder sa peau bronzée. Cette Anglaise originaire de Gloucester a essayé différents produits pour bronzer sa peau sans jamais obtenir l’effet qu’elle désirait. Dès lors, elle a commencé à passer aux bancs solaires pendant 10 à 15 minutes quotidiennement, rapporte le Mirror.

Mais quelques semaines après, elle remarque un grain de beauté sur son tibia. Son généraliste lui conseille un spécialiste de la peau qui lui retire. À peine une semaine plus tard, elle apprend que le grain de beauté était cancéreux et qu’elle avait un mélanome de stade 1A.

Une opération et une greffe

« Je voulais juste avoir un bronzage intense », explique-t-elle au Mirror. « Je n’avais pas la moindre idée des risques, j’étais tellement naïve. Quand on m’a dit que j’avais un mélanome, je n’avais aucune idée de ce que ça pouvait être. J’ai lu des articles sur le sujet en rentrant chez moi et je me suis dit : ‘J’ai un enfant, qu’est-ce que je vais faire si ça s’aggrave ?’ »

Après une opération chirurgicale où elle a notamment reçu une greffe de peau, le mélanome a maintenant complètement disparu. « J’ai des contrôles tous les trois mois, mais je dois juste faire très attention au soleil maintenant. »

La jeune maman de 29 ans a partagé son expérience sur les réseaux sociaux en espérant faire prendre conscience à ceux tentés d’utiliser régulièrement les bancs solaires. « Vous voulez tous aller sur un banc solaire et obtenir un bronzage luxuriant, hein ? Voici donc les conséquences de ma greffe de peau et de l’ablation de mon grain de beauté cancéreux… Je suis loin d’avoir récupéré comme je le devrais et j’ai maintenant une jambe infectée qui pourrait nécessiter une autre opération. »

Lire aussi : VIDEO. Ce coiffeur se rase la tête pour soutenir son collègue touché par le cancer