VIDEO. Jean-Pierre Pernaut s’agace de sanctions contre une commerçante

Ph. AFP

Ce dimanche, Jean-Pierre Pernaut prenait des nouvelles d’une commerçante qui avait fait parler d’elle en décembre dernier, quand elle s’était rendue dans son magasin, attirant l’attention de la police. Le présentateur n’a pas manqué de lui dire sa façon de penser quant aux sanctions qu’elle a subies.

Ce n’est pas parce qu’il n’est plus à la présentation du 13 heures du TF1 que Jean-Pierre Pernaut a perdu son franc-parler. On en a eu une nouvelle preuve ce dimanche lorsque, dans son émission « Jean-Pierre et vous », sur LCI, il a repris contact avec Florence Vendeuvre, une commerçante dont l’histoire avait fait beaucoup parler en décembre dernier.

Sous les yeux des caméras de TF1, et alors qu’elle ne pouvait pas ouvrir son magasin à cause des mesures sanitaires, avait ouvert son enseigne « pour prendre quelques photos ». Mais elle avait été interpellée par des policiers qui passaient par là. Le ton était monté et la commerçante avait été emmenée au commissariat et placée en garde à vue.

Un stage de citoyenneté

Plusieurs mois après les faits, Florence Vendeuvre a reconnu lors de l’émission de l’ex présentateur du JT de TF1 qu’elle s’était emportée et a expliqué qu’elle avait été mise à l’amende et qu’elle devrait suivre « un stage de citoyenneté », comme le relaient nos confrère de Sudinfo.

Une révélation qui a fait bondir Jean-Pierre Pernaut, qui n’a jamais caché qu’il n’était pas d’accord avec certaines mesures sanitaires et, surtout la manière dont celles-ci étaient contrôlées par les autorités : « Un stage de citoyenneté ? Parce qu’on apprend aux citoyens qui veulent travailler un stage de citoyenneté, c’est formidable », a-t-il lâché.