Maxime Prévot n’a pas donné l’ordre de mettre fin aux rassemblements du 1er mai

Ph. Belga

Plusieurs événements ont ésuccédésés par le mouvement «Still standing for Culture» samedi à Namur. Le bourgmestre, Maxime Prévot (cdH), n’a cependant pas demandé à la police d’y mettre fin. Des procès verbaux pourraient, en revanche, être dressés ultérieurement.

Un concert de Glass Museum a notamment eu lieu dans la salle principale du Delta devant une quarantaine de personnes. La cinéma Caméo a également rouvert ses portes durant l’après-midi, avec là aussi un protocole sanitaire strict.

«Pour des questions d’ordre public, je n’ai pas désiré envoyer la cavalerie pour empêcher le passage ou évacuer une salle», a expliqué Maxime Prévot. «Cependant, je n’ai pas demandé à la police de détourner le regard. S’il y a eu infraction, il pourrait potentiellement y avoir verbalisation.»

Place d’Armes, où se sont succédé des groupes de danseurs, la police est bien passée pour s’assurer que tout se déroulait «de manière correcte», a pu constater Belga. Mais dans l’ensemble, aucune réelle intervention policière n’a eu lieu samedi dans la capitale wallonne. Par ailleurs, le parquet ne fait état d’aucun procès verbal à l’heure actuelle.