VIDEOS. Le Bois de la Cambre se remplit, 700 policiers prêts à intervenir

Ph. Belga

Quelques milliers de personnes étaient présentes samedi après-midi vers 16h30 dans le Bois de la Cambre à Bruxelles à l’occasion de la Boum 2, pourtant interdite.

Bien que le rassemblement se veut une fête, l’ambiance festive n’est pas encore vraiment au rendez-vous. Seul un petit groupe de personnes s’est réuni pour l’instant autour d’une installation musicale et danse un peu, mais les autres restent principalement groupés.

La distance et l’obligation du port du masque ne sont souvent pas respectées. De temps en temps, des pétards ou des bombes fumigènes sont tirés.

La police prête

Les forces de l’ordre, en tenue de combat, surveillent la situation à distance. La police fait également usage de drones pour demander aux personnes présentes de se conformer aux mesures sanitaires, parfois pour mettre fin aux activités. Il n’y a pas d’intervention pour le moment.

Selon Het Nieuwsblad, la police a mobilisé plus de 700 policiers pour contrer d’éventuelles perturbations. Des canons à eau et la police à cheval sont également présents dans le parc. Un hélicoptère de la police surveille la situation depuis les airs.

Vers 17h00, les forces de l’ordre pourtant déjà très nombreuses ont reçu le renfort de dix combis de police dont les hommes étaient en tenue anti-émeutes ainsi que d’un canon à eau supplémentaire, déclenchant les huées et le jet d’œufs sur les véhicules de la police.

Peu de temps après, une chaîne humaine s’est formée entre la police et les personnes qui restaient sur la pelouse de l’étang du Bois de la Cambre. Il s’agissait de membres du groupe «Nurses for Freedom» et des parents qui, disent-ils, sont présents pour protéger leurs enfants de la police. Certains d’entre eux se sont adressés directement aux forces de sécurité en leur demandant de ne pas charger. «Nous protégeons également vos enfants».