VIDEO. Des policiers se moquent d’une personne atteinte de démence arrêtée brutalement

Ph. Twitter

L’interpellation violente d’une personne atteinte de démence en juin dernier dans l’État du Colorado, aux États-Unis, fait polémique. Surtout que les policiers ont été filmés un peu plus tard en train de rigoler devant les images.

Karen Garner, une Américaine atteinte de démence de 73 ans, a été interpellée le 26 juin dernier. Elle était sortie d’un supermarché sans payer ses consommations, dont le coût total était de 13,38 $. La police a été alarmée et elle a ensuite été arrêtée au bord de la route, alors qu’elle cueillait de fleurs. Déboussolée face à la police, la septuagénaire a tenté de s’éloigner, ce qui a forcé l’agent à la rattraper.

Sauf que celui-ci s’est montré quelque peu violent, en la plaquant au sol pour lui passer les menottes. Karen Garner a subi une fracture du bras et s’est retrouvée avec une épaule disloquée. Cela n’a pourtant pas empêché la police de la pousser sur le capot de la voiture et de lui attacher les jambes, alors qu’elle était en sang. Elle a ensuite été placée en cellule pendant six heures, sans recevoir de soins médicaux, une forme de « torture » selon l’avocat de la famille cité par Sudinfo.

Les officiers sanctionnés

Au commissariat, les agents sont d’ailleurs filmés en train de s’amuser des images de la caméra qu’un des agents avait sur lui lors de l’interpellation. Tout cela pousse désormais la famille a intenté un procès aux officiers, car ils constatent que Karen n’est plus la même depuis le 26 juin 2020. Elle a désormais besoin de pilules contre l’anxiété et ne communiquerait plus comme avant.

Les policiers concernés ont déjà été sanctionnés suite aux faits. L’un d’entre eux est en congé administratif obligatoire, et deux autres ne peuvent plus qu’effectuer des tâches administratives.

Lire aussi: Les images d’un adolescent abattu par la police choquent les Etats-Unis