Un implant pour détecter la Covid-19 développé au Pentagone

Ph. CBS

Des scientifiques du Pentagone américain ont mis au point un implant high-tech qui peut être placé sous la peau afin de détecter la Covid-19. Cette innovation révolutionnaire est en fait en cours de développement depuis longtemps, quand on a demandé à Matt Hepburn et ses collègues d’éradiquer les pandémies de la surface de la Terre…

Il y a huit ans, le colonel à le retraite Matt Hepburn, médecin militaire spécialiste des maladies infectieuses, a été mandaté par la Defense Advanced Research Projects Agency (Darpa) avec comme objectif le fait de venir à bout des pandémies partout dans le monde.

Dans un entretien avec CBS, il explique qu’il a notamment mis au point un implant capable de détecter la Covid-19: « C’est la beauté de notre agence. Nos chercheurs trouvent des solutions qui semblent relever de la science fiction. Nous investissons parfois dans certains prototypes même s’il s’agit d’un investissement risqué, mais cela peut changer le monde si certains tests aboutissent. »

Détectable en trois minutes

Il a également détaillé le fonctionnement de son implant, qui détecte les réactions chimiques à l’intérieur de votre corps qui précède l’apparition de symptômes dus à la Covid-19. En seulement « trois à cinq minutes », il est donc possible d’obtenir cette information, et d’ensuite procéder à une prise de sang pour vérifier si l’on est positif ou non au coronavirus.

L’objectif de telles recherches n’est pas d’aider le grand public mais se tourne plutôt, dans un premier temps, vers le secteur militaire. La Darpa avait été pendant la Guerre froide, il y a plus de 60 ans, mais semble toujours avoir de beaux jours devant elle pour les Américains.

Lire aussi: L’implant cérébral d’Elon Musk avance à grands pas