VIDEO. Un singe parvient à jouer à un jeu vidéo grâce à une puce dans le cerveau

Ph. YouTube

La société américaine Neuralink vient de faire une démonstration de sa technologie. Après avoir implanté une puce dans le cerveau d’un singe, celui-ci est maintenant capable de jouer à un jeu vidéo tout simple. Cette prouesse n’est qu’un début pour Neuralink qui souhaite pouvoir rendre à des personnes lourdement handicapées une partie de leurs facultés.

Neuralink est l’une des nombreuses startups créées par Elon Musk et certainement pas la moins ambitieuse. Elle est spécialisée dans les implants cérébraux intelligents. Son but ultime est d’aboutir à une sorte d’interface cerveau-machine par le biais d’implantation de puces et d’électrodes dans le cerveau. L’idée est de pouvoir par exemple contrôler sans avoir à le toucher un terminal électronique, un smartphone par exemple, simplement par la pensée. A plus long terme, ces électrodes pourraient avoir d’autres usages et notamment participer au traitement de maladies neurologiques et ainsi d’aider à vaincre un jour la maladie de Parkinson ou l’épilepsie.

En attendant, une vidéo mise en ligne par la startup montre une première expérimentation réussie sur un singe. Pager, un macaque de 9 ans, a ainsi reçu deux puces dans le cerveau combinant plus de 2000 électrodes. Elles participent à coordonner ses mouvements des bras et des mains. De fait, ses moindres faits et gestes sont ainsi analysés par ordinateur et il devient possible d’anticiper ses actions. Cette expérience est rendue possible par un petit jeu vidéo où, à l’aide d’un joystick, le singe doit déplacer un petit cercle dans un carré de couleur.

Le bien-être animal pas oublié

Neuralink accorde beaucoup d’importance au bien-être animal et cette expérience a été rendue possible grâce à l’aide de vétérinaires et de comportementalistes. A noter que, pendant qu’il joue, le macaque en profite pour savourer un bon smoothie à la banane ou à la fraise.

Après la mise en ligne de cette première vidéo, Elon Musk le promet : « Neuralink permettra bientôt à une personne paralysée d’utiliser un smartphone avec son esprit, encore plus rapidement que quelqu’un avec les pouces. Les versions ultérieures pourront quant à elles permettre aux paraplégiques de marcher à nouveau. L’appareil sera implanté au ras du crâne et se chargera sans fil ».

Lire aussi: Une nouvelle espèce de singe découverte et déjà menacée d’extinction