Un report à la mi-mai envisagé pour la réouverture de l’horeca

Chairs are pilled up outside a closed traditional tavern in central Athens on April 7, 2021. - Authorities are considering reopening of the restaurants and cafes, closed due to pandemic sometime in May. Dozens of restaurants, bars and cafes have already put the key under the door in central Athens and Thessaloniki while six out of ten establishments are threatened with closure. (Photo by Louisa GOULIAMAKI / AFP)

Le commissaire corona Pedro Facon, chargé de coordonner la réponse belge à l’épidémie, va conseiller aux politiques de rouvrir l’horeca mi-mai plutôt qu’au début du mois comme envisagé actuellement, dit-il samedi dans les colonnes de L’Echo et De Tijd.

Si le commissaire dit oui à la rentrée scolaire du 19 avril, accompagnée d’une stratégie de tests répétitifs grâce aux autotests, et à la levée dès le 26 avril des mesures de ’refroidissement’ instaurées pour un mois visant les commerces non essentiels et les métiers de contact, il est en revanche moins favorable à une réouverture de l’horeca le 1er mai.

«Tant pis si ce message n’est pas populaire. Mais promettre des châteaux en Espagne puis revenir dessus, cela n’aide pas», affirme-t-il. «Après le 19 et le 26 avril, il serait sage d’attendre trois semaines avant la prochaine grande étape». Ce qui nous mènerait à la mi-mai.

Tout ceci relève de la position du Commissariat. Au prochain Comité de concertation de trancher mercredi prochain. «Je ne décide pas», insiste Pedro Facon. «Je conseille. Et j’exhorte les décideurs à tenir compte de la réalité de l’épidémie, à poser des choix et à avancer avec prudence».

Lire aussi: L’espoir d’une réouverture de l’horeca le 1er mai s’amenuise