Qvax : Qui se fera appeler en dernière minute pour se faire vacciner ?

ELGA / DIRK WAEM

Quelque 328.000 personnes étaient inscrites mercredi en fin de journée sur la plateforme en ligne Qvax qui liste les réservistes pouvant bénéficier de vaccins contre le Covid non-utilisés. Parmi elles, seule une personne sur dix sera appelée en dernière minute.

Avec Qvax, les autorités veulent s’assurer qu’aucune dose de vaccin ne soit perdue, ce qui peut être le cas lorsqu’une personne attendue dans un centre de vaccination ne s’y présente pas. Dans ce cas, le centre peut rapidement lancer un appel aux réservistes pour bénéficier d’une injection.

Le principe «premier inscrit, premier servi» pas appliqué

Les inscrits sur Qvax sont classés par ordre d’âge ainsi qu’en fonction d’éventuelles comorbidités. Un jeune de 28 ans en bonne santé ne pourra donc pas dépasser un aîné de 65 ans, même s’il s’est inscrit avant sur la plate-forme. Le principe «premier inscrit, premier servi» n’y est donc pas de mise.

D’après nos confrères de Sudpresse, … personnes se seraient même inscrites pour rien! « Pour les jeunes, il n’y avait aucune utilité à attendre des heures pour s’inscrire sur QVAX », leur confie-t-on dans un centre de vaccination.

Une très large majorité des inscrits ne seront donc pas contactés dans l’immédiat. « Ces réservistes devront enregistrer à nouveau d’ici deux semaines leurs disponibilités dans l’agenda QVAX pour rester dans la liste », lit-on dans les colonnes de Sudpresse.

Entreprise privée et protection des données

Une autre problématique a été soulevée: celle de la protection des données. Sur HLN Live, Matthias Dobbelaere-Welvaert, de l’organisation à but non lucratif « Ministry of Privacy », conseillait d’attendre avant de s’inscrire sur QVAX. Selon lui, le fait que la plateforme soit créée et gérée par une entreprise privée pose question. « Une entreprise privée n’est pas autorisée à demander votre numéro de registre national », argumentait-il. Du côté de l’Autorité de protection des données, une seule plainte a été enregistrée. «Nous n’avons reçu qu’une plainte à ce sujet. Nous ne pourrons communiquer qu’une fois le dossier traité », explique Aurélie Waeterinckx, attachée de presse, à Sudpresse.

Lire aussi : Des privilèges pour les vaccinés annoncés au prochain Codeco ? Le Gems se penche sur la question