Tomorrowland opte pour un report de son édition 2021 plutôt qu’une annulation

Belga / D. Pintens

Contrairement à Rock Werchter et au Graspop notamment, Tomorrowland refuse pour l’instant de jeter l’éponge pour une édition en 2021 et opte pour un report à fin août/début septembre, ont annoncé mercredi les organisateurs du festival, qui se tient d’ordinaire durant la seconde quinzaine de juillet.

Tomorrowland dit fonder sa décision sur les conseils des experts et des autorités, ainsi que sur les perspectives de la stratégie de vaccination et des événements-tests. «Nous sommes très enthousiastes à l’idée de nous lancer dans cette aventure», assure Debby Wilmsen, porte-parole du festival.

Les deux week-ends du festival Tomorrowland, qui devaient avoir lieu, comme d’habitude, fin juillet, arriveront probablement trop tôt cette année en raison de la pandémie actuelle de Covid-19, selon l’organisation. Celle-ci place désormais ses espoirs dans la fin de l’été.

Les nouvelles dates sont les 27, 28 et 29 août et les 3, 4 et 5 septembre. Elles ont été discutées avec les autorités compétentes, dit-on, mais l’autorisation officielle se fait toujours attendre.

« Rester positifs »

Si cette autorisation est accordée, elle sera de toute façon conditionnelle étant donné l’incertitude sur la situation épidémiologique. «Nous voulons rester positifs et pleins d’espoir quant à une fin inoubliable de l’été 2021, mais nous réalisons aussi qu’il y a un risque que la 16e édition de Tomorrowland n’ait lieu qu’en 2022», confie la porte-parole de l’événement.

L’organisation reste également ouverte à la possibilité d’organiser une version à plus petite échelle cette année si un festival de masse n’est pas possible. «Nous optons désormais pour un état d’esprit positif et partons du meilleur scénario : un Tomorrowland comme les autres années. Si cela s’avère impossible après tout, nous examinerons ce que nous pouvons faire. Nous voulons vraiment organiser quelque chose.»

Les informations destinées aux détenteurs de billets sont disponibles sur le site web www.tomorrowland.com.

Lire aussi: Un été sans festivals ? Rock Werchter annulé