Malgré une tumeur de la taille d’une mandarine au cerveau, le petit Kasper a miraculeusement survécu

Ph. JustGiving

Alors qu’ils pensaient que leur enfant avait attrapé un mauvais microbe, les parents de Kasper ont découvert avec effroi six mois plus tard que leur fils vivait avec une tumeur de la taille d’une mandarine au cerveau.

Kasper McMullen est un jeune enfant anglais de deux ans. Fin juillet dernier, les médecins lui ont découvert une tumeur cérébrale de la taille d’une mandarine et estimaient que le petit n’avait plus que deux ou trois jours à vivre.

C’était sans compter sur le courage du petit Kasper dont la volonté de vivre a battu la maladie. Hospitalisé en urgence, des médecins l’ont d’abord opéré pour drainer des fluides qui se trouvaient dans son cerveau. Le début d’un long parcours du combattant durant lequel Kasper a passé deux mois sous respirateur en soins intensifs, subissant notamment 16 opérations dont une ayant duré environ 14 heures.

Sensibiliser sur la question

« C’était une expérience terrifiante », confie Paul McMullen, le père de Kasper, au Leeds Live. « Kasper n’avait que 18 mois et on ne savait pas ce qu’il se passait. Nous ne pouvions qu’attendre et espérer que notre enfant aille mieux. Durant l’opération de 14 heures, on nous a dit de rentrer chez nous. C’était tellement difficile ».

Aujourd’hui, Kasper est sur la voie de la guérison. Sa tumeur a totalement disparu et ses parents ont hâte de reprendre une vie normale. Ils ont cependant décidé de partager leur histoire pour attirer l’attention sur les symptômes liés à cette tumeur, qu’il a fallu six mois à diagnostiquer chez Kasper. Ces symptômes sont notamment la perte de l’appétit et un gonflement de la tête de leur enfant. « Si nous connaissions les symptômes, nous aurions pu faire quelque chose dès janvier au lieu de laisser la tumeur se développer pendant plusieurs mois », conclut M. McMullen.

Lire aussi: Elle donne naissance à un bébé « miracle » avant de perdre son combat contre le cancer