Elle donne naissance à un bébé « miracle » avant de perdre son combat contre le cancer

Ph. Facebook

Danielle Kelley, âgée de 30 ans, a découvert en mars 2020 qu’elle était enceinte alors qu’elle souffrait d’un cancer du sein. La jeune femme a mis au monde ce bébé « miracle », avant que la maladie ne prenne le dessus. Son compagnon livre un témoignage poignant dans les colonnes du Liverpool Echo.

Au Royaume-Uni, Danielle Kelley se battait depuis quelques mois contre un cancer du sein, quand elle a passé un examen de routine, qui a révélé une nouvelle inattendue.  » Elle devait passer un examen de contrôle tous les six mois et ils lui ont demandé si elle était enceinte et, évidemment, elle a répondu non. Ils ont fait un test de grossesse pour s’assurer qu’elle n’était pas enceinte et il est revenu positif », raconte son compagnon Liam au Liverpool Echo.

Pourtant, les médecins avaient annoncé au couple qu’il était peu probable, avec les traitements de Danielle, qu’elle puisse encore enfanter un jour. Abasourdis, les deux Britanniques sont toutefois ravis de cette nouvelles, même si la grossesse n’est pas facile.

En octobre 2020, les douleurs de Danielle deviennent persistantes et sa peau commence à jaunir. D’autres examens révéleront qu’elle est atteinte par un cancer du foie, et les choses s’enchaînent: « Tout est allé vite. En quatre jours, ils ont provoqué l’accouchement plus tôt, le bébé était prématuré de six semaines. L’accouchement s’est fait par césarienne et les médecins ont immédiatement commencé la chimiothérapie. »

Une mort rapide

Les jeunes parents apprennent ensuite que le cancer de Danielle s’est propagé, et qu’il ne lui reste que quelques semaines à vivre. « Elle se battait pour sa vie. J’ai été autorisé à rester à l’hôpital avec elle parce qu’elle était dans un état grave », explique Liam, qui était à ses côtés lorsqu’elle a rendu son dernier soupir le 27 février dernier.

Danielle laisse donc derrière elle deux petits garçons, qu’elle avait d’une précédente relation, mais aussi un bébé « miracle » dont Liam prendra désormais soin. « Il est difficile d’expliquer ce que je ressens vraiment, je ne pense pas avoir les mots pour décrire la douleur que je ressens. Tout le monde pense que je l’ai sauvée, mais c’est elle qui m’a sauvé », conclut-il avec philosophie.