Codeco : voici à quoi ressemblerait le calendrier du déconfinement

AFP / F. Walschaerts

Ce vendredi, l’heure est à nouveau aux discussions autour d’éventuelles mesures d’assouplissements pour le Codeco. D’après Sudinfo, voici l’agenda de déconfinement qui est sur la table des négociations et qui est donc débattu afin, comme Alexander De Croo l’a déclaré, de « donner des perspectives pour les semaines et les mois qui viennent, mais les donner dans le cadre d’une approche raisonnable et sûre ».

Le Premier ministre, les principaux membres du gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées sont de nouveau réunis ce vendredi après-midi. Au programme des discussions : l’évaluation des mesures sanitaires mais aussi l’élaboration d’une stratégie de déconfinement.

Ce qui semble faire consensus pour le mois de mars

Le retour partiel en présentiel dans l’enseignement supérieur, a priori à partir du 15 mars, devrait constituer la première étape de ce déconfinement progressif. Les excursions seraient également permises à partir de cette date et les activités extra-scolaires ne seraient plus limitées pour les moins de 12 ans. Enfin, pour le volet scolaire, les 3e et 4e humanités pourraient revenir dans leurs écoles en présentiel à 100%.

La question d’un couvre-feu «fédéral», établi entre minuit et 06h00 du matin, devrait aussi être sur la table. Pour rappel, le couvre-feu actuel est établi à partir de 22h.

L’élargissement du nombre de personnes pouvant se rassembler à l’extérieur, actuellement fixé à quatre, devrait aussi être abordé. Le rapport du Gems évoque une bulle de 8 ou 10 personnes à la fin du mois de mars. Le dossier est « en bonne voie », confirmait le président du MR Georges-Louis Bouchez.

Prochaines étapes dès le mois d’avril

La levée de l’interdiction des voyages non essentiels à l’étranger sera abordée et devrait être actée à partir du 1er avril, alors que la Commission européenne a jugé disproportionnée la mesure. Les voyages devraient toutefois rester déconseillés. Par ailleurs, tous les enfants devraient revenir à l’école en présentiel dès le 19 avril, soit après les vacances scolaires.

Pour ce qui est du secteur culturel, les événements devraient reprendre à cette même date avec un protocole strict, impliquant notamment un public limité. Une distinction est à faire avec les lieux comme le théâtre et le cinéma, dont la réouverture serait plutôt prévue dans le courant du mois de mai.

La situation de l’horeca est encore floue, mais l’ouverture des terrasses, voir de tout l’établissement, sera bien sur la table du Codeco. On pourrait aussi passer à un plus grand nombre de fidèles dans les lieux de culte. Des libertés plus grandes seraient également accordées au niveau des compétitions sportives amateures en extérieur.

Enfin, on pourrait s’attendre à l’abandon du couvre-feu, voire un élargissement de la bulle sociale en intérieur et un relâchement de l’obligation de télé-travail.

Quid de cet été?

Reste à savoir quelles mesures d’assouplissements seront prises cet été. Toujours selon les informations de Sudinfo, l’étape suivante serait d’abandonner l’obligation du télé-travail, de relancer les réceptions et autres banquets, mais aussi de rouvrir les salles de fitness. Un point d’interrogation subsiste au niveau des festivals d’été et les conditions sous lesquels ils pourront avoir lieu.

Bien entendu, il s’agit là d’une série d’hypothèses qui dépendent de l’évolution de l’épidémie. Ces mesures seront réévaluées régulièrement par les autorités lors des prochains comités de concertation.

Lire aussi : Le virus circule davantage et voici pourquoi