La SNCB teste un système pour anticiper l’affluence en train vers la côte

Belga / K. Desplenter

La SNCB testera, lors des vacances de Pâques, un système permettant d’anticiper et prédire les flux de voyageurs attendus vers la côte belge, a annoncé vendredi la société de transports.

Le dispositif a été présenté jeudi soir lors d’une réunion avec le Centre national de crise, les cabinets fédéraux de la Mobilité et de l’Intérieur, la province de Flandre occidentale et les communes côtières.

Il se base sur des informations tirées du planificateur de voyage disponible via l’application et le site web de la SNCB, explique cette dernière. Des informations qui pourront être ensuite partagées avec les partenaires concernés.

Test durant les vacances de Pâques

Un projet pilote sera testé lors des vacances de Pâques, en avril, dans le cadre des déplacements vers Ostende. Il sera élargi par la suite aux autres villes du littoral.

La forte affluence dans les gares, tant au départ qu’à l’arrivée à la côte, a récemment engendré des situations peu compatibles avec le respect des règles sanitaires.

Plusieurs bourgmestres du littoral ont encore dénoncé la semaine dernière des taux d’occupation trop élevés de trains vers leur commune. La SNCB avait de son côté dû déployer des agents supplémentaires pour gérer les flux de voyageurs.