En cas d’assouplissements, priorité à la jeunesse et à l’enseignement, estime Frank Vandenbroucke

BELGA PHOTO POOL DIDIER LEBRUN

Ce mardi, en commission de la Chambre, Frank Vandenbroucke a évoqué d’éventuels futurs assouplissements.

Vendredi dernier, le comité de concertation n’a pas pris de décision d’assouplissement au regard des chiffres de contamination et d’hospitalisation en hausse inquiétante. Le Codeco attend de voir l’évolution de ces paramètres avant de réévaluer la situation au cours d’une réunion au plus tard vendredi.

« Une attention particulière pour les jeunes et l’enseignement »

Si des assouplissements devaient avoir lieu, ils concerneront d’abord la jeunesse et l’enseignement. « Beaucoup de gens sont d’accord pour dire que si on peut assouplir, on doit avoir une attention particulière pour les jeunes et l’enseignement. C’est une bonne chose d’avoir pu garder les écoles ouvertes contrairement à d’autres pays », a estimé le ministre Frank Vandenbroucke.

« Si on est face à une aggravation de la crise, la mission première est d’essayer de garder les écoles ouvertes. Ce qui est important pour les jeunes doit recueillir notre première attention », a-t-il ajouté ce mardi à la Chambre.