Des hôpitaux persuadés que la troisième vague a déjà commencé

Belga / D. Waem

Les hôpitaux wallons sont également touchés par l’augmentation des nouvelles admissions constatée ces derniers jours.

Cela fait maintenant quelques jours que les hospitalisations repartent à la hausse, avec un cap à 200 nouvelles hospitalisations franchi ce vendredi qui a entraîné le report du comité de concertation. Ce lundi, 1.898 personnes étaient ainsi hospitalisées en raison de la Covid-19 en Belgique, dont 408 patients (+3%) traités en soins intensifs.

De quoi inquiéter le personnel hospitalier, qui estime que la troisième vague tant redoutée a déjà commencé. « Cela fait plusieurs semaines que je donne l’alerte et que je dis que l’on va vers cette troisième vague et on y est ! Mais j’ai l’impression de parler dans le vide. On n’en peut plus, cela fait un an que l’on travaille sans congés », alerte Manfredi Ventura, le directeur médical du Grand Hôpital de Charleroi dans les colonnes de Sudpresse.

« À la croisée des chemins »

Un constat également partagé par les hôpitaux du groupe Jolimont et par la clinique MontLégia de Liège, où les admissions Covid sont aussi en hausse. Cette dernière se montre cependant plus nuancée et attend vendredi pour voir si nous faisons bel et bien face à la troisième vague. « Si on monte à plus de 400 admissions à l’hôpital par jour vendredi, OK, on pourra parler de 3e vague. Mais là, c’est trop tôt. Nous sommes à la croisée des chemins », détaille le docteur Philippe Devos, chef des soins intensifs.

Pour rappel, les gouvernements fédéral, régionaux et communautaires réévalueront la situation sanitaire ce vendredi. Avec l’espoir que la tendance de ces derniers jours ne se confirme pas et que les indicateurs repartent à la baisse.

Lire aussi: Couvre-feu en Wallonie et métiers de contact : voici les nouveautés de ce 1er mars