Au moins 11 morts causés par une attaque armée lors d’une fête

Ph. AFP

Une attaque armée contre une fête dans la ville de Tonala, au Mexique, a fait au moins 11 morts samedi.

«Les corps de dix hommes blessés par balle ont été retrouvés sur le trottoir», selon une déclaration du bureau du procureur de l’État de Jalisco. Le cadavre d’un mineur a été retrouvé dans la maison, également blessé par balle, et une femme et un garçon ont été blessés. Les suspects ont ouvert le feu depuis la fenêtre d’une camionnette, selon la déclaration.

Guerre des cartels

Depuis le début de la soi-disant guerre contre la drogue au Mexique à la fin de 2006, la violence est montée en flèche dans ce pays de quelque 126 millions d’habitants. Près de 100 meurtres y sont actuellement enregistrés chaque jour, et plus de 82.000 personnes ont disparu.

L’effusion de sang est largement attribuée aux cartels et aux gangs impliqués dans la contrebande de drogue vers les États-Unis voisins. Ces organisations, qui ont souvent des liens avec les forces de sécurité, tirent également de l’argent des enlèvements, des extorsions et d’autres crimes.

Seuls 3% environ des crimes signalés au Mexique sont résolus, selon les chiffres du groupe de réflexion IEP. L’État de Jalisco, dans l’ouest du Mexique, qui abrite la puissante Jalisco Nueva Generacion (CJNG), connaît une vague de violence particulièrement grave.