Du monde attendu au salon Batibouw virtuel

Pandémie oblige, l’édition 2021 de Batibouw, qui s’ouvre demain jusqu’au dimanche 7 mars, sera virtuelle. Les organisateurs espèrent attirer 200 exposants et 150.000 visiteurs.

L’année dernière, la version classique du salon de la construction avait pu se tenir in extremis avant l’entrée en vigueur de mesures de restriction pour lutter contre la propagation du virus. Pour cette nouvelle édition, les organisateurs ont développé une plateforme en ligne reprenant l’ensemble des informations des exposants et permettant, notamment, la prise de rendez-vous virtuels.

Dans un premier temps, les visiteurs devront se créer (gratuitement) un profil, expliquer leur projet et leurs besoins via un « chatbot » (conversation instantanée avec un logiciel) à l’aide de mots clés. En fonction de ces informations, des produits, des solutions ainsi que des marques seront suggérés et les visiteurs pourront directement interagir avec les exposants par vidéoconférence ou messages. Des photos et vidéos des produits seront également proposées.

Ces interactions entre exposants et visiteurs seront possibles durant toute la durée du salon et les informations des professionnels resteront disponibles sur la plateforme en ligne jusqu’à la fin du mois de mars. « La plateforme en ligne de Batibouw 2021 fonctionne sur le même principe de base que le salon physique », décrit Frédéric Devos, directeur du salon. « Nous permettons aux visiteurs et aux exposants de discuter ensemble et en ‘face à face’ mais virtuellement. C’est ce qui nous différencie et fait notre force par rapport aux recherches sur les moteurs de recherche. »

Trois grands thèmes

Pour cette édition virtuelle, Batibouw s’articulera autour de trois grands thèmes. Le premier abordera la digitalisation qui prend place au sein des processus de construction, comme l’impression 3D, qui permet d’éviter le gaspillage de matériaux souvent commandés en trop grande quantité. Les imprimantes 3D de béton par exemple sont désormais de plus en plus fonctionnelles et efficaces, et leur utilisation à grande échelle pourrait révolutionner le secteur de la construction dans les années à venir. En outre, grâce à des applications de réalité virtuelle ou de réalité augmentée, vous pouvez aussi suivre précisément toutes les étapes de votre projet.

Le deuxième thème est l’habitat flexible. Il s’agit du fait de construire ou de rénover en pensant aux changements futurs de la situation familiale ou professionnelle ou encore de vouloir optimiser les espaces de vie. Depuis la crise sanitaire, les ménages ont dû adapter leur habitation pour répondre aux besoins de la famille et de nombreuses personnes délaissent les habitations unifamiliales au profit de logements communs, remarquent les organisateurs de l’événement. Ils remarquent également une augmentation de l’importance du jardin (murs et toits végétaux, etc.) mais aussi l’apparition des bureaux de jardin avec la généralisation du télétravail durant le confinement.

Enfin, le dernier thème se concentrera sur l’eau et notamment les solutions pour diminuer sa consommation pendant la construction ou l’établissement de matériaux. L’eau est en effet de plus en plus considérée comme une denrée rare et il est important aussi bien d’un point de vue écologique que financier de l’économiser.

Infos pratiques : L’événement gratuit sera accessible du samedi 27 février au dimanche 7 mars de 10h à 19h. Une nocturne est également programmée le jeudi 4 mars jusqu’à 21h.

Aides et primes

Si vous souhaitez améliorer la performance énergétique de votre habitation, il existe deux grands types de primes : les primes à montants variables et celles à montants fixes. Les premières sont calculées sur ce que les travaux effectués font gagner en consommation énergétique à votre habitation. Pour y avoir droit, vous devez impérativement effectuer un audit avant et après travaux afin de déterminer officiellement le gain. Les deuxièmes sont octroyées selon la nature des travaux que vous effectuez. Sous forme de forfait ou en fonction d’un nombre de mètres carrés et de mètres de longueur. Vous pouvez cumuler les deux types de primes avec un maximum de 70 % du montant de la facture finale des travaux. Les primes sont octroyées en fonction de vos revenus. Par ailleurs, pour financer la partie de vos travaux qui n’est pas couverte par les différentes primes, les régions ont prévu des systèmes de prêts très avantageux et même dans certaines conditions à taux zéro.