Un rôle taillé sur mesure pour Tom Hanks dans « La Mission »

Ph D.R.

Intégrité. Ce mot décrit parfaitement le Capitaine Kidd, le personnage principal du western de Netflix ‘News of the World’ (‘La Mission’). Rapporteur de nouvelles, il voyage dans un monde rude pour lire des journaux à haute voix. Il n’y a qu’un seul acteur pour lequel ce rôle est vraiment taillé sur mesure, et c’est Tom Hanks.

Tom Hanks: «C’est tout d’abord une histoire de connexion. Mon personnage réalise que sa tâche la plus importante est de rassembler les gens. Il les invite à écouter ensemble les nouvelles du monde. Il leur offre la possibilité de rester au courant de ce qui se passe dans leur communauté, dans leur pays et même en dehors.»

Qu’obtient-il de cette manière, selon vous?

«Il fait comprendre à ses auditeurs qu’ils ont beaucoup plus en commun avec d’autres personnes qu’ils ne le pensent. L’apparition de maladies, l’essor de nouvelles technologies, les conséquences de la guerre, ce sont des choses universelles. Mais il raconte aussi, par exemple, qu’il y a désormais une équipe de base-ball professionnelle à Cincinnati. À travers tous ces articles de journaux du monde entier, il raconte une histoire sur la nature humaine.»

Pour vous, ce qu’il fait, c’est du journalisme ou du divertissement?

«Les deux. Il en fait certainement un spectacle. C’est important aussi, car cela permet de rassembler et de captiver les gens. Mais comme il construit ce show autour de faits et de nouvelles -tantôt bonnes, tantôt mauvaises- il informe aussi son public. Et c’est une chose dont nous avons besoin par définition en tant qu’être humain. Nous voulons tous savoir ce que d’autres ont vécu

Votre partenaire dans ce film, l’Allemande Helena Zengel, n’avait que 11 ans à l’époque du tournage. Quel souvenir en gardez-vous de ce travail avec elle?

«Laissez-moi vous dire ceci: sans Helena, ce film n’existerait pas. Cela ne donnait même pas le sentiment de travailler. Nous passions chaque instant ensemble, nous discutions de toutes sortes de sujets possibles et imaginables et, de temps à autre, nous interrompions nos conversations pour tourner une scène. En fait, le film montre une partie de notre vie. Tantôt nous montons à cheval, tantôt nous sommes autour d’un feu de camp, tantôt elle dort et je suis réveillé. Nous n’avions jamais le sentiment de jouer la comédie. J’ai 64 ans aujourd’hui et j’essaie toujours d’apprendre quelque chose de mes collègues. Et quand j’ai vu Helena à l’œuvre, je me suis dit ‘j’aimerais pouvoir être aussi naturel’.»

Review

Un pays divisé et deux groupes de population qui ne peuvent pas se sentir. L’Amérique de 1870 (juste après la Guerre de Sécession) n’est pas si éloignée de celle d’aujourd’hui. Le fossé grandit, nous le voyons dans le reste du monde aussi. La grande question est: ‘qu’est-ce qu’on fait’ ? Le western ‘News of the World’ tente de formuler le début d’une réponse et de mettre en lumière notre humanité commune. Tom Hanks y joue un ex-capitaine de l’armée qui sillonne le Texas pour lire les journaux à voix haute devant un public payant. Il va prendre sous son aile une jeune Allemande enlevée par des Autochtones des années auparavant. S’ensuit une aventure plutôt tendre, lente et étonnamment optimiste. Certes, le film ne prend pas à la gorge, mais il est peut-être exactement ce dont nous avons besoin. 3/5

Lire aussi: VIDEO. Tom Hanks dévoile son «horrible» crâne chauve