Elle perd la vue et part faire le tour du monde en van avant d’être totalement aveugle

Ph. Facebook / Sourires autour du monde

À 34 ans, Marie vit en sursis. Si elle ne sait pas quand, elle sait qu’un jour ses yeux ne verront plus. Cette jeune Française est atteinte d’une maladie qui la prive progressivement de la vue et de l’audition. Alors, elle a choisi de voir toutes les merveilles que le monde a à offrir d’ici là.

Marie était enfant lorsqu’on lui a diagnostiqué le syndrome d’Usher : une maladie génétique dégénérative qui peut mener à la perte de l’audition et à la cécité. « Pour l’audition, je suis appareillée depuis l’âge de cinq ans. Mon champ de vision, lui, se réduit avec l’âge », explique-t-elle à France 3. « Aujourd’hui, il est réduit à 40°, quand une personne normalement voyante voit à 180° ».

Tout voir avant qu’il ne soit trop tard

Son handicap est l’une des raisons qui l’ont poussée à partir sur les routes avec son compagnon, Corentin. Un an après leur rencontre, les amoureux décident de tout plaquer afin de profiter de l’instant présent et de leurs cinq sens. Ils ont acheté et retapé un van afin de partir à la découverte du monde, de ses plus beaux paysages et ses plus belles mélodies.

Leur périple démarre en 2018. Depuis lors, ils ont visité plus de 25 pays, des aventures qu’ils racontent sur leur blog, « Sourires autour du monde ». « Voyager me rend heureuse. Pour moi, c’est viscéral. Plus tard ? Je ne sais pas, alors je préfère en profiter maintenant », confie Marie.

Malheureusement, la pandémie a mis un coup d’arrêt soudain à leur projet. En mars 2020, ils rentrent donc en France avec une seule envie : celle de voyager à nouveau !

Lire aussi : Cinq idées pour une staycation qui sort de l’ordinaire