Didier Raoult appelle au calme: « si vous voyez ces courbes, vous ne pouvez pas être terrifiés »

AFP / C. Archambault

Même si l’inefficacité de l’hydroxychloroquine contre le coronavirus a été prouvée, l’avis de Didier Raoult continue d’être écouté outre-Quiévrain. Le directeur général de l’IHU Méditerranée Infection a d’ailleurs été longuement interviewé ce 15 février sur CNews pour s’exprimer sur la pandémie.

L’occasion pour Didier Raoult de donner son avis sur plusieurs sujets, dont le vaccin. Et selon lui, « le vaccin chinois est beaucoup plus raisonnable » car il permet « de faire face à des variants d’une manière beaucoup plus logique ». Il reconnaît cependant l’intérêt de la technique ARN chez « les gens très à risque, comme les gens de plus de 75 ans ». « J’estime que le bénéfice est plus grand que le risque. Parmi les armes qu’on peut utiliser, si ça peut diminuer un certain nombre de cas, tant mieux », a-t-il affirmé.

Le professeur a également fait le point sur l’apparition des différents variants. Et selon lui, ces nouveaux variants ont créé une « autre épidémie ». « Je n’ai pas l’impression, chez nous en tout cas, que le virus soit plus contagieux ou plus dangereux. Mais tous les nouveaux cas que nous avons actuellement sont dus à des virus qui sont différents des virus que nous avions en mars-avril », assure-t-il.

« Ce n’est pas sérieux »

Fidèle à lui-même, Didier Raoult a finalement appelé à « revenir au calme ». « Si vous voyez ces courbes, vous ne pouvez pas être terrifiés. Ce n’est pas possible. Donc, il faut revenir au calme, que chacun fasse son métier. Il faut arrêter les communiqués de guerre tous les jours en disant qu’on va tous mourir. Parce que ce n’est pas sain, et à la fin on va avoir une surmortalité par les pathologies psychiatriques ou psychosomatiques parce qu’on ne peut pas terrifier les gens pendant un an entier pour une mortalité de cette nature. Ce n’est pas sérieux ».

Avant de préciser sa pensée : « C’est frappant de voir comment des gens, qui ne savent absolument pas de quoi ils parlent, sont d’un coup devenus des haut-parleurs du pays ».

Lire aussi: Didier Raoult demande de « revenir sur terre »