Jeune diplômé, et maintenant ?

BELGA PHOTO JONAS HAMERS

Vous venez de terminer vos études et de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Quelle voie emprunter ? Salarié, indépendant, fonctionnaire ? Voici un petit guide qui vous aidera à vous y retrouver parmi les différents statuts.

En Belgique, il existe trois statuts du travail : salarié, indépendant et fonctionnaire. Des combinaisons entre ces trois statuts peuvent intervenir comme le travail d’indépendant complémentaire ou le travail intérimaire.

Salarié

Le travail salarié est accompli dans le cadre d’un contrat de travail entre un travailleur et un employeur. Il faut que quatre éléments soient impérativement rencontrés : un contrat, un travail, une rémunération et l’autorité de l’employeur (un lien de subordination). Il existe le contrat de travail d’ouvrier (principalement manuel) et celui d’employé (principalement intellectuel). En fonction de la durée du travail, il existe aussi différents types de contrats : à durée indéterminée (CDI), à durée déterminée (CDD), d’intérim (l’employé est engagé par une agence d’intérim), de remplacement, mais aussi le contrat de travail nettement défini (qui fait référence à la nature du travail et non à la durée) et enfin le contrat de convention de premier emploi (pour les moins de 26 ans). Le contrat d’occupation étudiant est un contrat spécifique à durée déterminée qui demande de respecter plusieurs conditions. Les contrats de travail peuvent être à temps plein (38h/semaine) ou à temps partiel.

Votre employeur communique automatiquement toutes les données administratives (et votre salaire) à l’Office national de la Sécurité sociale. Une fois que vous avez trouvé du travail, vous êtes automatiquement désinscrit du Forem ou d’Actiris.

Indépendant

Le travail indépendant est accompli par une personne qui est « son propre maître » : Il fixe lui-même ses horaires, son planning et ses méthodes de travail, ses prix. Il travaille pour des clients qui lui passent des commandes et à qui il facture ensuite le prix de son travail.

Avant de lancer son activité, le travailleur indépendant doit réaliser une étude de faisabilité commerciale et financière de son projet puis réaliser une étude de marché. Il doit ensuite déterminer un plan d’investissement de l’entreprise. Pour ce faire, il est accompagné par différents services (publics ou privés). Le travailleur indépendant doit ensuite faire de nombreuses démarches administratives comme s’affilier à une caisse d’assurances sociales.

Il s’agit d’une démarche risquée. L’indépendant peut donc se faire accompagner par des couveuses d’entreprises ou des coopératives d’activités.

Le statut d’indépendant complémentaire est également possible. On peut combiner son activité avec un emploi de salarié ou une allocation de chômage (ou de maladie).

Fonctionnaire

Le travail de fonctionnaire est accompli au sein d’une administration (commune, province, région, communauté, État fédéral ou corps spéciaux) qui réalise des services pour le public.

Les travailleurs du secteur public ont soit un emploi statutaire : ils sont nommés dans une administration et assurés d’y passer toute leur carrière ; soit contractuel : ils sont engagés dans une administration par contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée.

Vous pouvez accéder à un poste de fonctionnaire quels que soient votre formation ou votre niveau d’étude. Si vous voulez postuler pour un emploi statutaire, vous devez passer par le Selor et suivre une procédure de sélection. La procédure est plus courte pour les emplois contractuels.