VIDEO. Bob Sinclar parodie une chanson culte et crée le malaise

Ph. Instagram

Disparu depuis longtemps des devants de la scène, Bob Sinclar a profité du confinement pour refaire parler de lui en animant tous les jours une boum virtuelle pour faire oublier la morosité ambiante. Quelques mois plus tard, le DJ continue à s’amuser avec une vidéo parodique qui tacle le gouvernement, sauf qu »il gêne beaucoup les internautes..

Ces dernières semaines, on a vu à plusieurs reprises le DJ Bob Sinclar s’exprimer sur différents médias afin de faire part de son épuisement et surtout de sa colère quant à la gestion gouvernementale de la crise. Il pointe particulièrement du doigt le manque de considération pour le monde de la nuit, qu’il représente fièrement, et celui de la culture.

Rien ne semble pourtant bouger au niveau des instances décisionnaires du pays, et le Français a donc décidé de s’exprimer autrement afin de se faire entendre. En effet, il a décidé de publier une parodie de la chanson « Ma Liberté de penser », de Florent Pagny, remise au goût du jour en lien avec le coronavirus.



« Ma liberté de danser »

« Quitte à tout prendre prenez mes gosses, ils me font bien suer, chante Bob Sinclar. Leurs cours de danse, les sports d’hiver, la culture : ça c’est déjà fait. Trop d’interdits, de PCR : il y en a ras-le-bol du bal masqué ! Le monde en devient suicidaire. On est tout juste bons à trimer, comme une rançon, une vraie galère. Je peux bien vendre mon âme au diable : avec lui, on serait vaccinés ! Puisqu’ici tout est sacrifiable, mais vous n’aurez pas… ma liberté de danser », chante-t-il avec une bonne humeur et légèreté, dans un clip à son image.

Les internautes se sont montrés assez divisés suite à la publication de cette vidéo, certains louant la bonne humeur du fêtard, mais d’autres estimant qu’il s’agissait d’une séquence particulièrement malaisante. « Rien ne nous sera épargné, rien « , « J’ai mis le son. Après je suis parti acheter une corde supportant 86kg », peut-on lire parmi les commentaires.

Une chose est sûre, on ne prendra pas à Bob Sinclar son originalité!