Richard Berry accusé d’inceste : les détails de la plainte de sa fille

Ph. Valery HACHE / AFP

Richard Berry et son ancienne compagne Jeane Manson font l’objet d’une plainte déposée par Coline Berry, la fille aînée de l’acteur, qui les accuse de viols, agressions sexuelles et corruption de mineur. Des détails de cette plainte ont été dévoilés par le journal Le Monde.

Le Monde a publié une enquête revenant sur la plainte de Coline Berry à l’encontre de son père. Elle y évoque notamment les « jeux sexuels » auxquels Richard Berry et sa compagne de l’époque, Jeane Manson, l’auraient poussé alors qu’elle avait entre 6 et 10 ans. « Quand le couple avait la garde des enfants en fin de semaine, est-il écrit dans la plainte, il leur serait arrivé, le matin après leurs ébats, de convier ceux-ci dans la chambre parentale pour des jeux sexuels. Le père de la plaignante lui aurait alors proposé de jouer à l’orchestre avec ses organes sexuels et ceux de sa partenaire (pénis, seins), les deux adultes étant nus. (…) Mme Coline Berry aurait donc été contrainte d’apposer sa bouche sur le sexe de M. Berry, le tout en présence de l’autre enfant, et de manière répétée. »

Richard Berry et Jeane Manson démentent

Richard Berry a formellement nié ces accusations. « Je démens de toutes mes forces et sans ambiguïté ces accusations immondes. Je n’ai jamais eu de relations déplacées ou incestueuses avec Coline ni avec aucun de mes enfants. Ces allégations sont fausses. Même répétées cent fois, par voie de presse ou par tout autre moyen, elles ne sont rien d’autre qu’un mensonge », a-t-il écrit dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

Son ancienne compagne, Jeane Manson, s’est elle aussi défendue. “Je réfute et je conteste l’existence de tels faits (…) Je suis sidérée et profondément blessée”, a-t-elle déclaré. “Cette démarche semble inspirée par le fort ressentiment d’une fille à l’égard de son père dans des relations familiales tumultueuses”, a encore déclaré Jeane Manson dans un communiqué.

« Il ne s’est jamais rien passé »

La deuxième fille de Richard Berry,  Joséphine Berry, avait contacté le journal Le Monde pour qu’il ne publie pas son enquête qui porte sur « des choses qui ne regardent personne d’autre que mon père et ma sœur et les gens qui sont impliqués dans la famille. »

Selon le quotidien, elle a tenu à préciser qu’avec elle, « il ne s’est jamais rien passé » avec son père, « il n’y a jamais eu aucune ambiguïté ».

Des soutiens à Coline

La mère et la cousine de la plaignante, les actrices Catherine Hiegel et Marilou Berry, ont publiquement apporté leur soutien à Coline. Dans le journal Le Monde, Catherine Hiegel s’est exprimée sur le souvenir d’une scène où sa fille, alors âgée de « trois, quatre ans », l’embrassait sur la bouche, avec la langue. Après l’avoir arrêtée, lui expliquant que ce genre de baiser n’était pas fait pour embrasser sa mère, « elle m’a répondu : ‘C’est comme ça que papa fait.’ Je lui ai dit : « il a tort, faut lui dire.J’ai appelé son père et j’ai pris une bordée d’injures atroces. Il m’a toujours fait peur ».

De son côté, l’actrice Marilou Berry explique au Monde s’être « engueulée » avec Richard Berry au sujet de ces accusations. « Il m’a dit : ‘Coline est folle, c’est n’importe quoi, je ne veux plus jamais voir cette femme.’ Je lui ai fait remarquer : je trouve ça très bizarre comme réaction parce que la première réaction à avoir c’est aller lui parler, aller la voir, plutôt que de t’énerver et prendre un avocat. »