Tout ce qu’il faut savoir sur le skyr, ce yaourt islandais riche en protéines

Ph. Pixabay

Depuis quelques mois, un nouveau produit a fait son apparition dans les rayons frais des supermarchés : le skyr. Souvent rangé à côté des yaourts, ce produit laitier venu d’Islande se distingue notamment par sa teneur en protéines.  

Ça ressemble à un yaourt, c’est rangé côté des yaourts, ça a l’emballage et la texture d’un yaourt mais ce n’est pas vraiment un yaourt. En moins de deux ans, le skyr s’est fait une place dans les grandes surfaces. Il aura peut-être aussi déclenché quelques grimaces auprès de certains consommateurs curieux de goûter ce nouveau produit ou auprès de ceux qui s’attendaient à déguster un yaourt traditionnel.

Le skyr, qu’est-ce que c’est ?

Les origines du skyr (qui se prononce ‘skir’) restent floues. Il est souvent présenté comme un produit islandais. Il serait néanmoins né en Norvège. Ce sont les Vikings au premier siècle après J.-C qui l’auraient introduit en Islande. Peu à peu, ce produit laitier serait tombé dans l’oubli en Norvège mais pas en Islande où il est devenu une véritable spécialité.

Techniquement, le skyr est davantage un fromage tendre qu’un yaourt. Comme le yaourt, c’est un lait fermenté avec des bactéries lactiques. Sa fabrication nécessite néanmoins trois fois plus de lait qu’un yaourt normal. Il se différencie aussi par le fait qu’il est ensuite égoutté pour retirer le petit-lait. Cela lui donne une texture plus dense. D’un point de vue nutritionnel, le skyr s’apparente à un yaourt 0 %, mais beaucoup plus protéiné. Sa richesse en protéines (environ 10 %) est l’une de ses forces. Un pot de skyr contient environ 2,5 fois plus de protéines qu’un yaourt classique. De plus, il a aussi un côté rassasiant important. Il convient ainsi parfaitement à celles et ceux qui font attention à leur poids, aux sportifs ou encore aux végétariens.

Comment le déguster ?

Dans le commerce, on trouve certains skyr aromatisés à la fraise, aux fruits des bois ou encore à la pêche. Ceux-ci peuvent donc se déguster comme un yaourt traditionnel. Quant au skyr nature, il existe plusieurs manières de le préparer. Il peut se manger au petit-déjeuner avec, par exemple, des céréales, du muesli ou des fruits. Le skyr peut faire office de dessert après un repas. Il peut aussi servir de collations pendant dans la journée et fera un bon coupe-faim.

Enfin, celles et ceux qui aiment cuisiner peuvent sans problème introduire du skyr nature dans diverses recettes dans lesquelles il peut remplacer du fromage frais, comme le cheesecake par exemple. Le skyr trouve aussi sa place dans certains smoothies, à la place du lait.