Pas de nouvel album pour les Rolling Stones, le groupe préfère se lancer dans… le chocolat

AFP / S. Cordeiro

Pas de nouvel album en vue pour Mick Jagger et ses acolytes, mais les amateurs des Rolling Stones peuvent se consoler en dégustant l’une des nouvelles barres chocolatées du groupe. Un projet surprenant qui révèle une véritable appétence des musiciens pour les produits dérivés. 

Les mélomanes avertis connaissent sûrement le tube « Brown Sugar », que le groupe a sorti en 1971 en amont de l’album « Sticky Fingers ». Ils pourront bientôt redécouvrir le morceau sous la forme d’une barre au chocolat au lait, qui sera disponible à l’achat sur le site officiel des Stones dès le 29 janvier. Les plus impatients peuvent déjà goûter « Cherry Red », une autre confiserie mêlant chocolat noir et cerise. Son non fait référence à la chanson « You Can’t Always Get What You Want », dans laquelle Mick Jagger affirme qu’il s’agit de son parfum préféré.

Le prix des deux bars chocolatés risque de ne pas faire plaisir aux fans du groupe : comptez 5,95 livres par confiserie, plus des frais de livraison s’élevant à 3,95 livres (soit environ 6,7 et 4,5 €). « Brown Sugar » et « Cherry Red » s’ajoutent à une importante collection de produits dérivés que le légendaire groupe britannique propose à la vente sur son site officiel. Des pièces décalées allant du tee-shirt aux étiquettes de bagage brodées et aux masques arborant l’impertinente bouche des Rolling Stones.

L’attrait commercial des merch

Ces produits dérivés, plus connus comme « merch », sont une source de revenus non négligeable pour de nombreux musiciens, d’autant plus maintenant que les concerts et tournées mondiales sont à l’arrêt depuis des mois. Les Rolling Stones devaient entamer une série de 15 dates en Amérique du Nord dans le cadre de leur tournée « No Filter », lorsque la pandémie est venue contrecarrer leurs plans. Un manque à gagner conséquent pour le groupe, dont la précédente tournée avait généré 177,8 millions $ selon le magazine spécialisé Pollstar.

Conscients du potentiel commercial des « merch », les Rolling Stones ont ouvert en septembre dernier leur première boutique au monde. Un magasin situé en plein cœur du quartier londonien de Carnaby Street, qui a fait les gros titres à son ouverture en pleine pandémie.