« Il m’a fait boire du GHB » : Asia Argento accuse le réalisateur de «Fast and furious» d’abus sexuels

AFP / L. Venance

Asia Argento, actrice italienne et figure du mouvement #MeToo, accuse d’abus sexuels Rob Cohen, le réalisateur américain des films «Fast and furious», dans une interview publiée vendredi par le Corriere della Sera.

L’actrice et réalisatrice, âgée de 45 ans, a été l’une des premières à dénoncer les abus sexuels dans le monde du cinéma, contribuant au lancement de la campagne #MeToo. Elle avait ainsi déclaré en 2017 avoir été violée par le producteur américain Harvey Weinstein en 1997, lorsqu’elle avait 21 ans.

« Je me suis réveillée nue dans son lit »

Dans son entretien vendredi avec le quotidien italien, elle dénonce une agression sexuelle de la part de Rob Cohen en 2002. «C’est la première fois que je parle à propos de Cohen. Il a abusé de moi en me faisant boire du GHB, il en avait une bouteille», a-t-il assuré, faisant référence à une drogue utilisée par les violeurs.

«A l’époque, je ne savais pas trop ce que c’était. Je me suis réveillée le matin nue dans son lit», a-t-elle ajouté, précisant que cette agression avait eu lieu lorsqu’elle jouait dans le film réalisé par Rob Cohen, aux côtés de Vin Diesel et Samuel L. Jackson.

Asia Argento a confirmé la teneur de cette interview. Un porte-parole de Rob Cohen a de son côté nié vendredi ces accusations.