Une récompense pour attraper un tueur de lynx

Photo Unsplash

En France, le Centre Athénas, qui milite pour la préservation de la faune sauvage, a proposé 1.000 € à toute personne ayant des informations précises sur l’acte de braconnage qui a coûté la vie à un lynx.

C’est en décembre dernier qu’un lynx boréal (ou lynx d’Eurasie) avait été abattu par un braconnier, dans le Doubs, en Bourgogne-Franche-Comté. L’auteur de cet acte n’a toujours pas été identifié.

C’est pourquoi cette association a eu l’idée d’offrir une « petite récompense » à toute personne livrant des « informations fondées » sur la personne qui a tué cet animal sauvage.

L’annonce s’affiche d’ailleurs telle une pancarte au Far West sur leur mur Facebook avec pour titre « Wanted Alive Lynx Killer ». Le Centre Athénas veut en effet « briser la loi du silence » et « libérer la parole » des personnes pouvant avoir des éléments permettant d’identifier l’auteur.

D’après la Direction Régionale française de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, trois lynx ont été abattus en France en 2020. Un délit puni d’une peine maximale de trois ans de prison et 150.000 €.

Lynx braconné de Quingey : le Centre Athénas offre 1000€ à qui permettra la mise en cause de son auteur. Nous avons…

Publiée par Centre Athénas sur Lundi 18 janvier 2021