Le télétravail serait bien appliqué par les entreprises

Vice-prime minister and minister of Economy and Work Pierre-Yves Dermagne pictured during a press conference of the Ministry of Work regarding the enforcement of the obligation to install telework where possible, Monday 09 November 2020 in Brussels. To fight the Covid-9 pandemic, telecommuting is installed in all non-essential sectors. BELGA PHOTO THIERRY ROGE

La toute grande majorité des entreprises respectent bien l’obligation de recourir au télétravail lorsque cela est possible, ressort-il des chiffres communiqués jeudi par le ministre fédéral de l’Economie, Pierre-Yves Dermagne (PS), à la Chambre.

Depuis le 5 janvier, des contrôles instantanés sont menés dans le secteur tertiaire (secteur des services) afin de vérifier le respect des dispositions sanitaires liées au télétravail.

Avec la seconde vague de Covid-19, le télétravail à domicile s’est imposé comme une obligation légale dans toutes les entreprises, associations et services et pour tous les membres du personnel, sauf si c’est impossible en raison de la nature de la fonction, de la continuité de la gestion de l’entreprise, de ses activités ou de ses services. Des contrôles éclairs sont donc menés tout au long du mois de janvier.

Plus de 200 avertissements

Au total, 1.235 contrôles spécifiques télétravail ont été menés jusqu’au 18 janvier 2021, a annoncé le ministre jeudi, en réponse à une question de la députée Nathalie Muylle (CD&V), sa précédesseure au gouvernement. Lors de ces contrôles, 201 avertissements ont été distribués et 13 délais de remise en ordre ont également été adressés. 95 infractions ont été également été constatées en entreprises et 8 pro-justitia ont été dressés.

Sur une période de 13 jours en janvier, 66 contrôles flashs ont aussi été menés en entreprises.