Faire du sport chez soi en temps de corona

Photo Pexels

Il est temps de mettre en route les bonnes résolutions. Au rayon des incontournables, on retrouve l’intention de se mettre au sport, mais celle-ci n’est pas facilitée par la crise du coronavirus, qui limite bon nombre de disciplines.

Thomas Clarebout, kinésithérapeute dans le cabinet spécialisé «Uperform», rappelle l’importance de continuer à mener des activités sportives malgré cela, tout en donnant des pistes pour s’y mettre.

Cette année, vous avez décidé de vous mettre au sport pour être en pleine forme lorsque la vie reprendra son cours normal. Toutefois, vous avez du mal à trouver la motivation de mettre le nez dehors avec la météo maussade, les compétitions et les entraînements de sport collectif sont à l’arrêt et, pour couronner le tout, vous avez une sainte horreur du jogging, que vous trouvez ennuyant. Qui plus est, vous n’avez pas spécialement envie de croiser trop de monde en sortant de chez vous par les temps qui courent, et l’on peut vous comprendre.

Pourtant, il est essentiel de continuer à faire du sport régulièrement et ses bienfaits ne sont plus à démontrer. « Cela permet de réduire le risque de développer des maladies cardiovasculaires, des cancers ou encore du diabète. Au-delà de cela, le sport améliore la santé mentale ainsi que l’estime de soi et est essentiel dans la dépense énergétique », explique Thomas Clarebout, kinésithérapeute sportif dans un cabinet spécialisé dans l’optimisation de la performance.

« A contrario, la sédentarité cause chaque année environ 3,2 millions de décès dans le monde, ce qui en fait le quatrième facteur qui augmente le risque de mortalité, derrière l’hypertension, le tabagisme et un taux de glycémie élevé. »

La sédentarité, que vous pouvez par exemple enrayer avec la pratique du yoga, augmente les risques de cancer du côlon, d’hypertension artérielle, d’ostéoporose, de dépression et d’anxiété. Elle peut aussi provoquer de l’obésité et incite aux excès alimentaires. Bref, il faut éviter à tout prix d’être immobile et essayer de se mettre quotidiennement en mouvement.

Alors, on s’y met?

Les confinements que nous vivons depuis quelques mois ont donné une place significative aux visioconférences, que cela soit dans le domaine professionnel comme dans le privé. Si vous ne parvenez pas à vous y mettre seul, pourquoi ne pas le faire en groupe avec votre compagnon, vos amis ou votre famille?

De nombreuses vidéos et divers programmes de sport sont disponibles en ligne gratuitement et n’attendent que vous! Des applications sont également téléchargeables sur vos smartphones.

Le web recèle de milliers d’opportunités pour vous de trouver ce qui vous convient le mieux pour commencer le sport. La plupart du temps, vous n’avez besoin de rien en particulier qui ne soit pas déjà présent dans n’importe quel salon. Créez-vous un petit espace que vous consacrez à votre sport, où vous vous sentez bien et lancez-vous, seul ou accompagné.

Qui plus est, la pratique du sport avec des instructions en vidéo ou par écrit permet de revenir à des mouvements basiques bien exécutés, comme le précise Thomas Clarebout: « Le confinement peut aussi être le moyen de revenir aux bases qui ne sont pas toujours bien maîtrisées et de corriger sa technique. De manière générale, les professeurs de sport en vidéoconférence donnent suffisamment de bonnes remarques et de conseils que pour parfaire sa technique, sans se focaliser sur la charge que l’on soulève. »

Connaître ses limites

S’y mettre, c’est bien, mais il est toutefois primordial de ne pas pratiquer le sport n’importe comment, surtout quand cela fait longtemps que vous n’en avez plus fait.

« Le plus gros problème qui peut exister, c’est le ‘trop vite trop intense’. Si on n’a pas l’habitude de faire du renforcement musculaire, il faut vraiment prendre le temps de faire évoluer progressivement la charge totale d’entraînement. N’hésitez jamais à demander conseil à votre kiné ou à un autre professionnel, cela peut s’avérer très utile pour éviter la blessure. Il faut s’écouter: si une douleur suspecte apparaît, il est essentiel de s’arrêter ou de diminuer l’intensité de son entraînement », prévient le kiné sportif.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas si difficile de rester en forme en restant chez soi, même s’il faut faire attention à respecter un certain cadre. Faire du sport à l’intérieur est quoi qu’il en soit un bon début tant que l’hiver et la crise sanitaire sont encore là. Qui sait, le printemps nous permettra peut-être de nous mettre à de nouvelles activités, ou de reprendre celles que nous avions déjà commencées par le passé. Une seule chose compte: bouger!

Sébastien Paulus