Arrêtés lors d’une lockdown party, ils affirment ne pas être au courant de la pandémie

Ph. Unsplash

Arrêtés alors qu’ils participaient à une fête illégale, plusieurs fêtards ont affirmé ne pas être au courant de la pandémie de coronavirus.

C’est un contrôle dont les policiers de la zone d’Hampshire, au sud de l’Angleterre, se souviendront. Le 16 janvier dernier, les forces de l’ordre ont été appelées pour mettre fin à une lockdown party. Une fois arrivés sur place, les inspecteurs ont en effet constaté une infraction. Ils ont alors arrêté la fête illégale et rappelé les directives du gouvernement britannique aux contrevenants.

Invités à s’expliquer sur leur comportement, plusieurs fêtards ont indiqué qu’ils n’étaient pas au courant que le monde était touché par une pandémie, car ils ne « suivent pas l’actualité ». Une anecdote partagée par la police d’Hampshire sur Twitter, qui a affirmé « ne pas avoir les mots » pour exprimer son désarroi.

Une enquête est en cours et les fêtards pourraient être poursuivis par la justice, selon le journal local de Portsmouth « The News ».