De la crème glacée chinoise testée positive au coronavirus

Ph.Stringer/ChinaImages/Sipa USA

En Chine, des milliers de boîtes de crème glacée ont été contaminées par le coronavirus. Les autorités ont fermé l’usine mais certaines de ces boîtes ont déjà été vendues dans le commerce.

Ce dimanche, Sky News a révélé qu’un contrôle sanitaire de routine effectué dans une usine chinoise de crème glacée avait mis en évidence que des milliers de boîtes étaient contaminées par le coronavirus. Le lot concerné a été fabriqué par l’entreprise chinoise Daqiaodao Food Company à partir de lait en poudre importé de Nouvelle-Zélande et de lactosérum en poudre venu d’Ukraine. Néanmoins, il est probable que ce soit un ouvrier de l’usine qui ait contaminé, sans le vouloir, la chaîne de production.

Des milliers de pots contaminés sur le marché

Après la découverte d’échantillons de glace positifs au coronavirus, tous les produits fabriqués par l’usine chinoise ont été isolés pour être détruits. Les 1.662 ouvriers de l’entreprise ont quant à eux été placés en quarantaine. Selon Sky News, les autorités chinoises ont indiqué que 4.836 pots de crème glacée avaient été contaminés. Parmi eux, 2.089 étaient encore à l’usine. Le reste a déjà été distribué sur le marché chinois. Mais toujours selon les autorités chinoises, seulement 65 pots ont été vendus. Les personnes ayant acheté ces glaces sont invitées à ne pas les manger et à surveiller de près leur état de santé.

Ne pas céder à la panique

Interrogé par Sky News, le Dr Stephen Griffin, virologue à l’Université de Leeds, a expliqué que la graisse contenue dans la glace et que la température glaciale avaient permis au virus de survivre.  S’il déplore « une contamination inacceptable » probablement due à un manque d’hygiène dans l’usine, le professeur souligne qu’il s’agit d’un cas rare et unique. Il estime qu’il ne faut pas céder à la panique et qu’il n’y a aucune raison de désormais avoir peur de manger de la glace.