Comment bien protéger son vélo électrique pour éviter de se le faire voler

©shotbydave-IStock.com

Le vol de vélos est un véritable fléau en Belgique. Voici donc quelques conseils pour mettre toutes les chances de votre côté afin d’éviter de vous faire voler votre vélo.

Selon Touring, qui s’est basé sur les données de la police fédérale, 30.296 vols de vélos ont été signalés en 2019 en Belgique. Mais peu de citoyens signalent le vol de leur deux-roues (environ 35 %). Touring estime ainsi que le chiffre réel se situe autour de 85.000 vols par an, soit une moyenne de 232 par jour.

Faites graver votre vélo

Pour protéger son vélo, Touring incite les cyclistes à faire graver leur numéro de registre national sur le cadre. « Une gravure, clairement visible, dissuade les voleurs et rend la revente du vélo moins facile. En cas de perte ou de vol, un vélo gravé est facilement identifiable. Avec le numéro de registre national, il n’y a aucun doute sur la légitimité du propriétaire », souligne l’organisation Pro Velo. Touring conseille aussi de bien conserver une photo du vélo et une copie de la facture d’achat. Ces éléments peuvent être utiles si votre vélo est retrouvé.

Un antivol en U

Après avoir acheté un vélo qui coûte parfois plusieurs milliers d’euros, mieux vaut investir dans un bon antivol. Nous vous conseillons les antivols en U. En acier, plus ou moins épais, ils sont parmi les plus sécurisants car ils très solides. Il faut en effet du matériel de professionnels comme une meuleuse pour en venir à bout.

Pour bien attacher son vélo, il faut également respecter quelques principes de base comme l’attacher à un point fixe et solide, mais aussi attacher en priorité le cadre du vélo et si possible aussi sa roue avant.

Un antivol connecté

Certains modèles de vélos électriques disposent de leur propre système antivol connecté. Pour les vélos qui ne disposent pas déjà de ces précieuses aides, il est possible d’installer un antivol connecté. Le principe est simple : pour le déverrouiller, vous avez besoin d’utiliser votre smartphone et l’application mobile dédiée.  Certains modèles bénéficient également d’une alarme sonore. Dès que le vélo est déplacé, il émet un bruit d’alarme qui ne passera pas inaperçu et fera fuir le voleur. Enfin, d’autres modèles sont équipés d’un système de géolocalisation permettant de suivre à la trace le vélo volé et ainsi de le retrouver plus facilement.

Le rôle des autorités

Les pouvoirs publics ont aussi un rôle à jouer dans la lutte contre les vols de vélos. Ils peuvent par exemple se servir de « vélos-appâts ». Ces vélos sont équipés d’un système de pistage qui permet de facilement les retrouver en cas de vol. Ce procédé est utilisé aux Pays-Bas. Il a permis de réduire le nombre de vols de 40 % et l’arrestation de 600 personnes.