Voici les erreurs les plus fréquentes quand on porte le masque

Ph. Unsplash

Depuis presqu’un an, le masque est devenu le nouvel accessoire qui nous suit partout: dans les magasins, dans les transports, au boulot… Pourtant, une étude américaine réalisée par l’entreprise de masques signs.com avance que l’on n’utilise toujours pas le masque de façon adéquate. Voici les erreurs les plus communes.

Pour cette enquête, l’entreprise américaine a interviewé 1.000 personnes sur leur utilisation du masque. Avec des résultats édifiants. On apprend ainsi que plus d’une personne sur trois (35%) ne lave pas ses mains avant d’enfiler son masque, alors que 43,7% des répondants ne le font pas avant de retirer le masque. Pourtant, ces deux gestes sont essentiels pour lutter contre la propagation du virus.

L’enquête nous apprend aussi qu’une personne sur quatre (24,5%) partage son masque avec un proche. Une habitude également dangereuse, comme le rappelle Gan Eng Cern, chirurgien ORL, interviewé par Slate. « Les masques en tissu absorbent les gouttelettes et la sueur. S’ils sont portés par une autre personne que vous, vous propagez vos fluides avec les autres », rappelle-t-il.

L’importance de laver les masques réutilisables

Les interrogés semblent également préférer les masques réutilisables (64,3%) aux jetables (35,7%). Mais, ici aussi, de nombreuses erreurs sont commises. 44,2% des répondants portent leurs masques réutilisables à plusieurs reprises avant de les laver et une personne sur dix (10,6%) a déjà passé plus de deux semaines sans les nettoyer.

Il est pourtant essentiel de laver le masque après chaque utilisation, sans quoi l’efficacité de sa protection est amoindrie. Chez nous, le port du masque réutilisable a d’ailleurs été interdit dans les hôpitaux de la province d’Anvers pour cette raison. « Le problème est que certaines personnes ne lavent pas ces masques en tissu ou les lavent très peu et il n’est alors pas si hygiénique de se promener avec eux dans un hôpital », avait estimé ce 12 décembre Marc Van Ranst.

22,60€ en 2020

En plus de ces erreurs, l’étude s’intéresse également à la place prise par les masques dans nos vies. Les répondants passent ainsi 2,9 heures avec le masque sur le visage par jour. Ils en possèdent en moyenne entre six et sept, ce qui a représenté un trou de 27,50$ (22,60€) dans le portefeuille en 2020.