VIDEO. Omar Sy colle tranquillement des affiches de « Lupin » dans le métro parisien

Ph. capture d'écran YouTube

Auriez-vous reconnu Omar Sy collant des affiches de « Lupin » dans le métro parisien ? L’acteur a fait une belle promo de la série qui cartonne chez nous et aux États-Unis ! Cet énorme succès fait aussi décoller les ventes de livres.

Depuis sa mise en ligne la semaine dernière, « Lupin, dans l’ombre d’Arsène » atteint des sommets ! Chez nous, mais aussi outre-Atlantique. Pour la première fois, une série française se classe dans le top 10 des programmes les plus regardés aux États-Unis. Omar Sy a même partagé un tweet disant que la série se serait hissée à la première place du classement américain. Cela n’a toutefois pas été officiellement confirmé.

La série a aussi boosté la vente des aventures d’Arsène Lupin en librairies. En effet, face au succès, Hachette a décidé de rééditer l’œuvre de Maurice Leblanc. Et les précommandes sont très nombreuses !

Des affiches dans le métro parisien

Si les critiques de la série sont mitigées, la popularité d’Omar Sy a grandement participé à son triomphe. L’acteur n’a d’ailleurs pas hésité à donner de sa personne pour en faire la promotion. Il s’est rendu dans le métro parisien pour coller des affiches de la série sans que personne ne le reconnaisse. Tout comme son personnage, l’acteur veut démontrer qu’« en portant la bonne tenue au bon endroit, au bon moment, on peut se faire passer pour n’importe qui, n’importe où. » Un joli coup marketing !

Arsène Lupin dépoussiéré

Exit le chapeau haut de forme et le monocle, l’acteur préféré des Français ne campe pas le héros inventé en 1905 par Maurice Leblanc, mais Assane Diop, un admirateur d’Arsène Lupin, ancré dans le Paris d’aujourd’hui.

Fausses identités (agent d’entretien, livreur à vélo, informaticien…), tours de passe-passe, vol de bijoux… ce père de famille s’inspire du gentleman cambrioleur pour tromper les riches et les puissants et venger son père, mort 25 ans plus tôt après avoir été accusé d’un crime qu’il n’a pas commis.

Produite par Gaumont, la série est composée de dix épisodes, dont les cinq premiers, d’une quarantaine de minutes, sont disponibles depuis vendredi dernier. Aucune date n’est annoncée pour la deuxième partie de cette première saison.