Les expos à suivre dans les semaines à venir

AFP Photo

Si la vie culturelle est en grande partie toujours en berne pour le moment, les expositions parviennent néanmoins à (sur)vivre. La plupart d’entre elles, lancées en automne ont été prolongées, tandis que d’autres événements sont annoncés pour les jours et les semaines qui viennent. Même si rien n’est gravé dans le marbre par ces temps qui courent…

Les expositions qui sont prolongées

  • L’exposition «Alberto Giacometti – l’Humanité absolue», à La Cité Miroir à Liège a pu être prolongée jusqu’au 14 février 2021. Il s’agit de l’une des premières expositions monographiques d’ampleur de l’artiste en Belgique. L’installation comprend 35 chefs-d’œuvre en bronze de la collection de la Fondation Giacometti.
  • L’exposition rétrospective «Roy Lichtenstein: Visions multiples», peut être vue au BAM (Beaux-Arts Mons) jusqu’au 18 avril. Les responsables du musée ont, en effet, obtenu une prolongation des prêts d’œuvres consentis notamment par de grandes institutions internationales. Cette exposition réunit une centaine d’œuvres (estampes, sculptures, tapisseries, bannières, collages…) parmi les plus emblématiques du projet artistique de l’artiste.
  • L’autre grand maître du Pop Art, Andy Warhol, est également à découvrir jusqu’au 28 février à La Boverie, à Liège. «Warhol – The American Dream Factory» balaie la carrière de cet artiste parmi les plus influents du 20e siècle, grâce à des œuvres provenant des plus grands musées du monde et de collections privées de premier rang.
  • Le Musée des Arts Contemporains (MAC’S), établi sur le Site du Grand-Hornu à Boussu, propose, jusqu’au 18 avril, sa vaste rétrospective du travail de l’artiste belge Johan Muyle. De ses assemblages, réalisés avec l’aide des artisans des rues de Kinshasa, à ses motos customisées en passant par ses peintures monumentales confiées aux affichistes de Mumbai, l’œuvre de Muyle s’est nourrie de ses nombreuses rencontres et collaborations à travers le monde.

Les rendez-vous à venir

  • L’exposition «Toutankhamon, à la découverte du pharaon oublié» vient de s’achever à l’Espace Muséal de la Gare Liège-Guillemins. Dès avril 2021, Europa Expo, l’organisateur, illustrera une autre personnalité historique, à l’occasion du bicentenaire de sa mort: Napoléon. Dans le cadre de «2021, année Napoléon», l’exposition évoquera l’homme derrière la légende, selon les organisateurs de l’évènement.
  • Brussels Expo accueillera dès le mois prochain une exposition familiale qui emmènera enfants et adultes à la découverte du monde des dinosaures. On nous promet un parcours intérieur sur plus de 4.000 m² pour immerger les visiteurs dans l’ère mésozoïque, période à laquelle vécurent les plus grands dinosaures. Tout cela sera possible dès le 6 février, et ce, jusqu’au 18 avril au Palais 2 de Brussels Expo.
  • La cinquième édition du «PhotoBrussels Festival» est prévue du 21 janvier au 27 mars 2021, essentiellement au Centre d’art photographique privé Hangar à Ixelles, mais aussi, dans le cadre du «Festival Tour», dans 35 lieux culturels emblématiques de la capitale comme le Botanique ou encore le Wiels. Ce festival est consacré à la photographie contemporaine et s’adresse tant aux amateurs qu’aux professionnels et collectionneurs.
  • La Brussels Art Fair (Brafa) s’offre une tournée internationale pour une 66e édition revisitée en pleine pandémie de coronavirus. Ce sont ainsi pas moins de 126 galeries de 13 pays différents qui transporteront les amateurs d’objets d’art de Bruxelles à Nagoya, en passant par Moscou, Genève, Milan, Londres ou encore New York. Les participants proposeront dans leurs galeries, réparties dans 37 villes, une exposition spécialement élaborée pour la Brafa, du 27 au 31 janvier 2021.
  • Roger Raveel aurait eu 100 ans l’an prochain. L’occasion pour Bozar de consacrer une rétrospective à l’œuvre de l’artiste belge de mars à juillet. Raveel est considéré comme l’un des peintres belges les plus importants de la seconde moitié du 20e siècle, mais il se distingue radicalement de ses contemporains par un langage visuel unique, à mi-chemin entre figuration et abstraction.
  • Bozar a également prévu d’autres événements en 2021. Primordial Earth: Inhabiting the Landscape (20 janvier – 10 mars 2021) raconte l’histoire de l’humanité et de la planète, dont le centre se situe en République démocratique du Congo. L’artiste Léonard Pongo y explore les riches paysages de son pays. «All I Want» (26 février – 23 mai) réunira des œuvres d’artistes portugaises majeures comme Maria Helena Vieira da Silva, Lourdes Castro, Paula Rego, Helena Almeida, Angela Ferreira ou Leonor Antunes. Enfin, l’expo Flow (23 mars – 25 avril) fait suite à l’invitation faite par le Bozar Lab de l’expert en intelligence artificielle Luc Steels (Vrije Universiteit Brussel) et le peintre belge Luc Tuymans pour un programme de «résidence scientifique», analysant la relation entre arts et IA.
  • La 3e édition de la Triennale de Bruges offrira, du 8 mai au 26 septembre, la possibilité d’explorer à nouveau l’art et l’architecture contemporains. Durant ce «TraumA», 12 artistes et architectes présenteront de nouvelles installations éphémères dans le centre historique de la ville.
  • Pierre Alechinsky sera au cœur d’une vaste exposition aux Musées Royaux des Beaux-arts. L’exposition présentera, du 26 mars au 1er août, une centaine d’œuvres dont des peintures et des dessins. Pierre Alechinsky, pionnier du groupe d’avant-garde CoBrA s’est vu décerner, en 2018, le Praemium Imperiale, considéré comme le «prix Nobel dans les Arts».