Maigrir, premier objectif des Belges

Ph. iStock

La résolution phare des Belges pour cette nouvelle année vise à perdre du poids, selon une enquête menée par PronoKal Group.

Durant le second confinement, plus d’un quart des Belges (26,4%) ont pris quelques kilos tandis que 1 sur 5 (20,6%) en a perdu, selon cette enquête sur l’obésité menée auprès de 1.000 Belges.

Faire moins d’exercices (58,2%), manger plus (47,8%) ou de manière moins équilibrée (36,1%) sont les principales raisons qui expliquent les prises de poids., selon PronoKal, qui s’intéresse aux modes de vie sains et développe des traitements médicaux contre le surpoids et l’obésité.

De manière assez surprenante, «Perdre du poids» (31,4%) est de loin la première résolution des Belges, avec une bonne longueur d’avance sur «Passer davantage de temps avec la famille et les amis» (24,9%), «Manger plus sainement» (22%) et «Faire plus de sport» (21,9%).

Prise de conscience

La pandémie de Covid-19 a mis en lumière les problèmes de poids sur la santé. Les hôpitaux n’ont pas manqué d’alerter la population quant au nombre de patients en surpoids aux soins intensifs. «S’il faut retenir un point positif de cette épidémie, c’est qu’elle entraîne une très large prise de conscience des effets délétères de l’excès de poids sur la santé», précise le professeur Jean-Paul Thissen vice-président de l’Association belge de recherche sur l’obésité (BASO).

Un Belge sur trois (33,4%) serait ainsi plus enclin à maigrir tandis que chez les personnes en surpoids, le pourcentage atteint 43,7%. Celui ou celle qui veut perdre du poids cherche en moyenne à maigrir de 8,8 kilos. Pour 1 personne sur 10, l’objectif atteint même 15 kilos.