Meghan Markle n’obtiendra finalement pas la nationalité britannique, voici pourquoi

l
AFP / D. Leal-Olivas

Après son mariage avec le prince Harry en mai 2018, Meghan Markle avait annoncé souhaiter demander la nationalité britannique. Une nationalité qui lui sera désormais refusée, comme le rapporte le Daily Mail. 

Le Megxit aura en effet porté un coup fatal à la demande de la duchesse de Sussex. Après avoir emménagé à Londres le 21 novembre 2017, Meghan Markle devait vivre durant trois ans en Grande-Bretagne avant de pouvoir demander la nationalité britannique.

Sur cette période, elle devait également limiter le nombre de jours qu’elle passait à l’étranger à moins de 270. Une condition qu’elle n’a pas remplie à cause de son déménagement à Los Angeles l’année dernière. L’année précédant sa demande de naturalisation, l’ancienne actrice aurait également dû passer moins de 90 jours à l’étranger, un autre critère que la duchesse de Sussex n’a pas satisfait.

Si elle souhaite tout de même obtenir la nationalité britannique, Meghan Markle devra donc de nouveau déménager et retourner vivre en Grande-Bretagne.