Comment les partisans de Trump ont-ils pu envahir le Capitole?

Ph. AFP

Ce mercredi, les sympathisants de Donald Trump sont parvenus à pénétrer dans le Capitole, considéré comme le cœur de la démocratie américaine, au sens propre comme au figuré. Alors que la situation est à nouveau sous contrôle, nombre sont ceux qui se demandent comment une telle institution a-t-elle pu être prise d’assaut de la sorte…  

Au lendemain des scènes de chaos qui ont eu lieu dans l’enceinte du Capitole et qui ont fait quatre morts au moins, les observateurs cherchent à comprendre comment la situation a pu dégénérer à ce point et échapper au contrôle de la police présente sur place. A l’origine, les autorités pensaient pouvoir gérer sans trop de problème les manifestants pro-Trump qui marchaient vers le Capitole suite à leur rencontre avec le président américain.

Pour gérer l’afflux des manifestants, le département de la police métropolitaine de Washington avait déployé la totalité de ses 3.750 agents disponibles et des agents de la Park Police ainsi que des services secrets. Mais rapidement, les forces en présence réalisent qu’ils ne parviendront pas à contenir les assaillants, qui passent par les fenêtres du bâtiment.

Ph. AFP

Un chaos au niveau de la communication

La communication entre les différentes autorités qui devaient gérer les manifestants n’a pas été bonne et personne n’a pris la mesure de la menace. Ni la police locale, ni les services secrets, n’imaginaient que les partisans de Donald Trump iraient au bout de leurs idées et pénètreraient à l’intérieur du Capitole. « C’était un chaos. Personne ne communiquait, personne ne savait ce qu’on était censé faire », raconte un agent à CNN.

« Il est impossible de nier que la police du Capitole était extrêmement dépassée aujourd’hui. Je n’ai jamais vu le Capitole pris d’assaut comme ça. Le temps qu’on mobilise la police du Capitole, la foule était déjà à l’intérieur du bâtiment », explique-t-on également. pourtant 2.000 agents font partie de la police du Capitole, censée gérer ce type d’événements.

Parmi les images complètement folles de cette invasion, on retiendra le moment où les premiers partisans pénètrent dans le Capitole, la photo d’un policier prenant un selfie avec un partisan de Trump, ou encore l’instant où les policiers décident de lever une barrière pour laisser passer les manifestants.

Lire aussi : La planète people s’indigne de l’invasion du Capitole