Débutez l’année 2021 dans les meilleures conditions de travail

Une nouvelle année est synonyme de nouveau départ et de bonnes résolutions. Plus que jamais, 2021 n’échappe pas à la règle. Pour bien commencer l’année, voici quelques astuces pour améliorer votre quotidien au bureau.

Des plantes pour booster votre productivité

Et si en 2021 vous mettiez des plantes sur votre bureau ? D’après des recherches scientifiques, nous sommes plus heureux, mais aussi plus efficaces en positionnant simplement quelques plantes vertes près de son poste de travail. Notre productivité au travail serait augmentée de 15 %. Les plantes ont des bienfaits différents. Ainsi, le jasmin peut vous aider à réduire votre anxiété. D’après des recherches scientifiques publiées dans le Journal of Biological Chemistry, le parfum diffusé par le jasmin agirait sur les cellules nerveuses et favoriserait le repos. Ce serait même plus efficace que d’avaler des médicaments contre l’anxiété. Pour réduire votre stress, d’autres choix s’offrent à vous : de la lavande, un pot de basilic ou de menthe, ou même un palmier Areca pour ceux qui ont l’espace suffisant dans leur bureau. Pourquoi ne pas adopter un plant d’aloe vera ? Cette espèce originaire de contrées tropicales est considérée comme une plante dépolluante. Elle absorberait 90 % des formaldéhydes présents dans l’air. Enfin, très facile à soigner, la sansevière - que l’on appelle plus communément langue de belle-mère-serait un formidable allié pour purifier l’air de votre bureau. De façon générale, les plantes grasses sont des partenaires de choix pour éliminer les toxines de l’air. Si on n’est pas fan de leur esthétique, on peut préférer une fougère qui saura éliminer les moisissures de l’air.

Une chaise ergonomique pour travailler efficacement

Que ce soit en télétravail ou au bureau, il est indispensable d’être bien installé et de travailler sur une chaise bien adaptée. Leur prix ne les rend pas accessible à tout le monde mais il existe une nouvelle génération de chaises ergonomiques. Vous faites partie de ces salariés qui luttent contre l’envie de s’assoir les jambes croisées sur la chaise de votre bureau ? Désormais, vous pouvez tenir vos réunions dans votre position préférée, et ce sans avoir mal au dos grâce à une chaise, baptisée Soul Seat, d’un nouveau genre conçue par l’atelier américain Ikaria Design Company. Une plus petite assise au centre permet de positionner le bassin légèrement sur l’avant, d’installer les hanches confortablement et d’aligner la colonne vertébrale sans craindre de maux de dos à la fin de la journée. D’après la marque, s’assoir en tailleur pour travailler améliorerait la digestion et aiderait à se tenir dans une meilleure position pour le dos. Car, non, il n’y pas de dossier. Vous voilà prévenus si vous comptiez vous affaler.

Vous avez la bougeotte quand vous travaillez ? Il vous faut un fauteuil de bureau avec un dossier intelligent qui suit tous vos mouvements. C’est le cas de TNK Flex. Imaginé par Marcelo Alegre pour la marque espagnole Actiu et vainqueur du German Design Award en 2018, cette chaise est entièrement personnalisable depuis la position du repose-tête jusqu’à l’inclinaison. Et surtout, si le dossier épouse les formes du dos pour accompagner le moindre geste, l’assise est elle aussi ergonomique et prolonge le mouvement du bassin lorsque l’on s’avance ou lorsque l’on bouge de droite à gauche grâce à un système de coussin d’air. Pour le prix, comptez environ 800 € pour ces deux modèles.

Tenez un journal de gratitude !

Dans certains contextes, l’ambiance au travail peut s’avérer toxique : commérages, impolitesses, attitudes discriminatoires, etc. Des relations tendues encore plus susceptibles de se produire par les temps qui courent, entre les risques sanitaires et l’incertitude économique. Pour apaiser ces tensions, des chercheuses américaines ont exploré une méthode qui a porté ses fruits : inviter les salariés à se focaliser sur la psychologie positive en tenant un « journal de gratitude ». Après des mois de télétravail, reprendre le chemin du bureau et à nouveau s’acclimater au « travailler ensemble » pourrait s’avérer difficile. Pour limiter les accrochages entre collègues ou les attitudes un brin mesquines consistant à colporter des bruits de couloir au bureau, des chercheuses américaines de l’Université de Floride centrale ont testé la technique du « journal de gratitude ».

Méthode axée autour du développement personnel, un journal de gratitude (également appelé journal de reconnaissance) consiste à coucher sur papier à un moment précis de la journée, par exemple le soir avant d’aller se coucher, les petites choses du quotidien qui nous ont apporté du réconfort. Un compliment ou une petite attention de la part d’un proche (ou même d’un inconnu), une bonne nouvelle, un événement qui nous a procuré du plaisir… peu importe l’ampleur de l’émotion, pourvu qu’elle ait égayé notre journée.

Selon les autrices de cette étude parue dans le Journal of Applied Psychology, cette sorte de journal intime basé sur la psychologie positive « peut changer votre façon de voir les choses, votre approche du travail et la façon dont vos collègues vous perçoivent ».