L’épidémie poursuit son recul dans notre pays

AFP / A . Solaro

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 détectés en Belgique continue de diminuer, avec une moyenne de 1.657 personnes testées positives chaque jour entre le 23 et le 29 décembre. Ce chiffre a diminué de 30% par rapport à la période de calcul précédente, ressort-il samedi du bilan épidémiologique quotidien de l’Institut de santé publique Sciensano.

Au cours des sept derniers jours pris en compte, il y a eu 11.597 nouveaux cas diagnostiqués, dont 63% étaient rapportés en Flandre, 27% en Wallonie et 7% à Bruxelles.

Le nombre de décès quotidiens est lui aussi en recul, avec une moyenne de 71 morts en raison du coronavirus sur la même période, soit une baisse de près de 20%. Au total, la Belgique compte 19.581 décès depuis le début de l’épidémie.

Toujours plus de 2.000 patients hospitalisés

Les hôpitaux ont admis 145 patients chaque jour en moyenne entre le 26 décembre et le 1er janvier (-16% par rapport aux sept jours précédents) et 1.018 personnes au total sur cette période, tandis que 1.041 autres l’ont quitté.

Le nombre total d’hospitalisés pour cause de Covid-19 diminue cependant moins fortement, avec 2.082 patients (-5%), dont 485 en soins intensifs (-2%). Parmi ces derniers, 247 nécessitaient une assistance respiratoire et 39 une oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO). Au cours des sept derniers jours, le nombre total de lits d’hôpital occupés a diminué de 202, dont 26 lits occupés en soins intensifs de moins.

L’incidence, à savoir le nombre de cas sur 100.000 habitants en 14 jours, s’établit actuellement à 245,9, tandis que le taux de reproduction est désormais de 0,90.

Le pourcentage de tests positifs sur l’ensemble des tests réalisés, soit le taux de positivité, reste quant à lui stable à 7,1% (-0,3%).

Quelque 27.500 tests de dépistage ont eu lieu chaque jour en moyenne entre le 23 et le 29 décembre. Un total en recul de 29% par rapport aux plus de 33.000 effectués lors de la semaine précédente et loin des plus de 50.000 tests réalisés quotidiennement à la mi-décembre. Un phénomène sans doute lié aux vacances scolaires.