Cinq idées de promenades pour un lendemain de réveillon

DR

Envie de vous remettre en forme après les excès de Noël? Rien de tel qu’une petite promenade autour de chez soi pour brûler des calories. Cette année, ça peut aussi être l’occasion de passer du temps, à distance, avec ses proches que l’on n’a pas pu voir lors du réveillon, restrictions sanitaires obligent.

À deux pas de Bruxelles, la Forêt de Soignes

C’est la solution de facilité pour les Bruxellois. Et pourtant, elle regorge de trésors. En quelques centaines de mètres, on s’enfonce dans la tranquillité, oubliant le bruit de la foule et des voitures. Les chemins sont généralement larges et propres, et ne demandent pas d’être équipé de matériel spécifique, sinon d’une bonne paire de chaussures. Les itinéraires sont nombreux, mais pour les plus courageux, cela vaut la peine de pousser jusqu’à l’ancien hippodrome de Groenendael. Plusieurs itinéraires possibles sont à retrouver sur fr.metrotime.be/tag/outdoor.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Camille Goret (@camille_goret)

Le charme de la mer en hiver

C’est un classique des promenades en famille: le bord de mer. Lors des froides journées d’hiver, les lumières y sont souvent splendides. Et les jours des tempêtes, c’est l’ambiance qui est extraordinaire! Bref, il y a toujours une bonne raison de s’y promener. C’est d’autant plus simple que la Côte est très facilement accessible en transports en commun. On y trouve plusieurs gares, et surtout le tram de la Côte, qui longe les 80 km du littoral. Là, tous les itinéraires sont possibles. Nos coups de cœur: un petit tour dans la réserve du Zwin, près de Knokke, ou dans les dunes du Westhoek, près de La Panne.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Camille Goret (@camille_goret)

Les bords de Meuse

Quoi de mieux que flâner le long des eaux paisibles de la Meuse? Entre Yvoir et Dinant, des chemins goudronnés longent la Meuse, pour un circuit tout à fait plat. On y traîne avec plaisir à pied ou à vélo. Lors des grands froids, l’ambiance peut y être extraordinaire, spécialement si la Meuse commence à geler. À Dinant, hors période de confinement, nombre de cafés permettent de boire un verre au bord de l’eau. Ensuite, les plus motivés peuvent poursuivre vers Anseremme: une fois passé le petit port, on se retrouve au pied d’impressionnantes falaises, les plus hautes du pays.

Marcher dans le passé minier de Charleroi

Au départ de la gare de Charleroi, la Boucle noire, un parcours bien balisé de 21 km, nous emmène pour une superbe balade entre nature et paysages postindustriels. On longe le HF4, des usines désaffectées, des convoyeurs de minerais à l’arrêt, des murs recouverts de tags, et on finit en grimpant au sommet de quelques terrils. C’est un véritable voyage dans le passé industriel et minier de la ville de Charleroi qu’offre ce parcours.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Camille Goret (@camille_goret)

Les Hautes Fagnes, terre des braves!

La région des Hautes Fagnes permet de faire de magnifiques promenades en hiver, notamment quand elles se couvrent de neige. On vous prévient tout de même: on sort là de la petite promenade familiale pour s’approcher d’une vraie marche en nature. Les vents qui balayent le plateau peuvent être glacials, faisant plonger la température ressentie bien en dessous de zéro. Mais ceux qui osent braver ces conditions sont récompensés par des paysages hors du commun. Plusieurs parcours sont possibles au départ du centre nature du Signal de Botrange. Le tour de la Fagne Wallonne donne, sur 14 km, un bon aperçu sur ce qu’est le milieu fagnard.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Camille Goret (@camille_goret)