Dès ce 1er janvier, les contrôles aux frontières seront renforcés en Belgique

Belga / N. Maeterlinck

La police de la route, la police des chemins de fer et la police aéronautique «continueront à effectuer des contrôles comme elles le font déjà depuis un certain temps mais ils seront renforcés à partir de demain/vendredi», a assuré jeudi la police fédérale.

Le cabinet du Premier ministre Alexander De Croo a annoncé mercredi, à l’issue d’un comité de concertation, que toute personne de retour en Belgique d’un séjour en zone rouge de plus de 48 heures devrait rester en quarantaine à partir de ce jeudi. Elle devra en outre passer un test de dépistage PCR le premier jour et le septième de jour de la quarantaine.

La police de la route effectuera ainsi davantage de contrôles aléatoires aux passages de la frontière sur les autoroutes de notre pays. De même, la police des chemins de fer réalisera le même type de contrôles dans les gares par lesquelles passent les lignes internationales ainsi que la police aéronautique qui mènera des contrôles supplémentaires dans les aéroports.

PLF et PCR

«Nos policiers vérifient si les automobilistes qui entrent dans le pays ont bien rempli le Passenger Locator Form (sauf pour ceux qui sont restés moins de 48h à l’étranger ou resteront moins de 48h dans notre pays). Pour les voyageurs non-Belges qui entrent en Belgique depuis une zone rouge, ils vérifient également l’attestation d’un test PCR récent négatif», souligne-t-on à la police fédérale.

La SNCB souligne pour sa part que c’est bien la police des chemins de fer qui est en charge des contrôles sur le rail. «Concernant les tests PCR (qui devraient être opérationnels samedi), la SNCB est à la disposition des autorités compétentes pour examiner avec elles les aspects logistiques de ce dispositif», a ajouté la société ferroviaire.