Des pythons au menu des restaurants en Floride ?

Getty Images

Un burger de python birman. C’est la solution envisagée par deux agences américaines pour éliminer cette espèce de serpent, l’une des plus grosses au monde, de l’environnement en Floride. Ce n’est pas une blague, puisque des échantillons provenant de ces pythons sont actuellement en cours d’analyses pour déterminer s’ils contiennent des niveaux de mercure assez bas pour être consommés. 

Les pythons birmans ont envahi le sud de la Floride, et tout particulièrement les Everglades, au point d’en menacer l’écosystème. Alors qu’un programme existe déjà pour permettre aux professionnels comme à la population de les euthanasier « de façon respectueuse », il se pourrait que ces reptiles pouvant mesurer plusieurs mètres de long finissent prochainement au menu de nombreux restaurants, comme le révèle CNN.

Reste désormais à savoir si la consommation de pythons birmans n’est pas dangereuse pour l’Homme. C’est la question à laquelle tentent de répondre la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission et le Florida Department of Health. Les deux organismes enquêtent actuellement main dans la main pour déterminer si les niveaux de mercure retrouvé dans les pythons sont assez bas pour ne pas représenter un risque pour la santé humaine.

Plus de 6.000 pythons retirés des Everglades

La lutte contre les pythons birmans est une chose très sérieuse en Floride. Présent dans les Everglades depuis les années 1980, le reptile y a été introduit par l’homme, ou relâché lorsque leur importation est devenue interdite. Les pythons birmans se sont depuis reproduits à vitesse grand V au point de représenter un risque pour la faune, sans compter qu’ils effraient les touristes.

Le problème est tel que la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission et le South Florida Water Management District ont lancé un programme qui vise à encourager les résidents à éliminer les serpents « sans cruauté ». Une initiative qui a déjà permis de retirer 6.000 pythons des Everglades.

Reste désormais à savoir si les pythons contiennent d’importants niveau de mercure, un élément présent dans l’environnement, et davantage encore dans les Everglades. Si les instigateurs de l’enquête craignent que les résultats découragent la population, ils nourrissent malgré tout l’espoir de pouvoir démontrer qu’ils peuvent être consommés sans danger afin d’en contrôler la population.

Interrogée par CNN, Donna Kalil, l’une des chasseuses de pythons du programme, confirme que la viande de python est « délicieuse » lorsqu’elle est cuite à l’autocuiseur et agrémentée de sauce chili. A bon entendeur.