Test de Cyberpunk 2077 sur Xbox Series X : La seule version potable du jeu sur console ?

Cyberpunk 2077 a fait couler beaucoup d’encre depuis sa sortie le 10 décembre et c’est encore loin d’être fini. Si le jeu est un désastre sur la plupart des consoles de salon, il semble néanmoins tirer son épingle du jeu sur la nouvelle Xbox Series X. C’est la version que nous avons testée.

Nous n’allons plus revenir sur le lancement historique et catastrophique de Cyberpunk 2077, ainsi que sur la stratégie de son développeur, CD Projekt. On vous a déjà tout dit, ou presque, ici. Ultime coup de tonnerre ce vendredi 18 décembre, Sony a décidé de retirer le jeu de sa boutique en ligne et de simplifier le remboursement pour tous les joueurs déçus. De son côté, Microsoft se contente pour le moment d’étendre sa politique de remboursement  afin « d’offrir des remboursements complets aux personnes ayant acheté Cyberpunk 2077 sur le Microsoft Store ». Il faut dire que, contrairement aux autres consoles de salon, sur la nouvelle Xbox Series X, le jeu tourne plutôt bien. C’est d’ailleurs la version que nous avons testée.

 

Trois débuts de partie différents

Dans Cyberpunk 2077, vous incarnez V. Le jeu débute par la création de son personnage via un éditeur très complet et détaillé. Vous pouvez ainsi choisir jusqu’à la taille des parties génitales de votre personnage. Si vous tenez à le peaufiner et à le personnaliser au maximum, ne prenez pas cette étape à la légère. En effet, contrairement à de nombreux autres jeux, vous ne pourrez plus modifier les caractéristiques physiques de V par la suite. Néanmoins, gardez aussi en tête que Cyberpunk 2077 se joue en vue à la première personne. Donc à part dans quelques cinématiques ou à moins de se regarder dans un miroir, vous ne verrez jamais votre personnage.

Avant de faire vos débuts dans Night City, vous devez effectuer un autre choix important : votre origine. Est-ce que vous êtes un nomade, un gosse des rues ou un corpo ? Ce choix vous fera vivre une première partie d’aventure (on parle juste de quelques heures) complètement différente. Par la suite, à part dans certains choix lors de dialogues, votre origine n’aura pas un grand impact sur le jeu.

Une narration et une écriture brillantes

Dans le style de jeu, certains joueurs s’attendaient à retrouver certains aspects de The Witcher 3, le précédent jeu de CD Projekt. D’autres, un peu trop influencés par les trailers du jeu, imaginaient un GTA-like futuriste. Finalement, il n’en est rien. Le jeu dont il est le plus « proche » est sans doute Fallout 4. Cyberpunk 2077 est avant tout un RPG avec du loot, beaucoup de loot, de la récolte de ressources et une gestion plutôt poussée de son équipement ainsi que de ses capacités. Cyberpunk 2077 est un jeu brillant dans sa narration et son écriture. Le scénario est prenant et excellent. Les protagonistes sont extrêmement charismatiques et attachants. Le jeu repose sur des dizaines de milliers de lignes de dialogue et sur des choix, ainsi que sur des prises de décisions qui ont un impact réel, et parfois définitif, sur le déroulement du jeu. Il est difficile de s’en rendre compte en y jouant seul dans son coin mais parfois, une seule décision et réponse dans un dialogue peut rendre l’aventure totalement différente. Il y a ainsi une multitude d’embranchements scénaristiques et au final, quatre fins bien différentes.

Une qualité technique et graphique qui nuit à l’immersion

Vu de cette manière, Cyberpunk 2077 vous semblera être un excellent jeu. C’est le cas, du moins à condition d’y jouer sur un PC suffisamment puissant ou via la plateforme Stadia de Google. En l’état actuel, Cyberpunk 2077 est catastrophique, voire injouable, sur PS4 et Xbox One. C’est un peu mieux sur PS4 Pro, Xbox One X et sur PS5, et encore un peu mieux sur Xbox Series X. Néanmoins, on reste bien loin de la qualité graphique proposée sur PC. Techniquement et graphiquement, sur les consoles de salon, c’est là que le bât blesse. Au mieux, Cyberpunk 2077 ressemble à un jeu moyen sorti il y a deux ou trois ans. Au pire, sur PS4 et Xbox One, il s’apparente à une bouillie de pixels truffée de bugs et de ralentissements qui nous ramène plus de dix ans en arrière.

La version Xbox Series X sauve la mise

La version Xbox Series X que nous avons testée est néanmoins loin d’être une catastrophe. Elle permet notamment de choisir entre deux modes d’affichage : performance ou qualité d’image. C’est sans aucun doute la plus belle version disponible sur console. De plus, les premiers patchs sortis depuis le lancement du jeu (1.04 et 1.05) ont amélioré un peu plus l’expérience. Néanmoins, Cyberpunk 2077 reste une immense déception. On est très loin de ce qui a été montré dans les trailers du jeu.

Graphiquement, sur Xbox Series X, le jeu est tout juste passable. Toutes les captures qui illustrent ce test ont d’ailleurs été prises lors de notre partie et vous permettront de vous faire une idée. Cyberpunk 2077 peut parfois se montrer assez joli, notamment lors de plans rapprochés à l’intérieur de bâtiments ou alors lorsqu’on est en dehors de la ville, dans le désert par exemple. Mais il peut aussi se montrer catastrophique. C’est notamment le cas lorsqu’on se balade dans le centre-ville de Night City. Les PNJ errent tels des zombies sur les trottoirs, ils se ressemblent tous et on passe même à travers lorsqu’on les croise. L’immersion en prend un sérieux coup et ce downgrade graphique nuit considérablement à l’expérience de jeu.

Il est également important de signaler que lors de notre test sur Xbox Series X, nous n’avons rencontré aucun bug majeur lors de notre partie. À une seule reprise, nous avons dû recharger une sauvegarde car un script n’est pas déclenché lors d’une mission. Heureusement, il y a de nombreuses sauvegardes automatiques et cela ne nous a fait perdre que quelques minutes.

Comptez 20h pour le terminer en ligne droite

Au-delà des graphismes et de la technique, tout n’est pas encore parfait. Dans le jeu, on reçoit constamment des appels et des SMS pour se voir proposer des missions. Malheureusement, cela peut tomber lorsqu’on est déjà dans une conversation. Il n’est ainsi pas rare que deux dialogues se superposent. L’interface est également loin d’être parfaite. Impossible par exemple d’accéder à la carte du jeu en pressant simplement une touche. Il faut toujours passer des menus assez lourds.

Certains joueurs seront peut-être également déçus par la durée de vie. Vu la qualité actuelle du jeu, nous avons décidé de le terminer en ligne droite et d’y jouer plus en profondeur lorqu’il sera optimisé pour les consoles de nouvelle génération. Nous avons décidé de suivre principalement le scénario principal et de faire quelques missions secondaires à côté. Il nous aura fallu 23h de jeu pour arriver au générique de fin. Néanmoins, Cyberpunk 2077 est bel et bien un jeu d’une richesse inouïe, rempli de missions secondaires, de quêtes annexes et de choses à faire. Il est ainsi tout à fait possible d’y passer plus de 100h dessus sans s’ennuyer. Mais de notre côté, ce sera donc quand le patch « new-gen » sera sorti et que les développeurs seront en mesure de proposer sur Xbox Series X et sur PS5 une expérience comparable à celle sur PC.

Notre verdict

Cyberpunk 2077 est un bon jeu, voire un très bon jeu, sur un PC puissant ou sur Stadia, mais un désastre et une déception sur les consoles de salon. La version Xbox Series X est celle qui s’en tire le mieux. Graphiquement, le jeu est passable et nous n’avons pas rencontré de bugs. Néanmoins, Cyberpunk 2077 reste une grande déception pour nous. Le jeu de CD Projekt brille par sa narration mais pêche par sa réalisation et sa finition. À l’heure de faire le bilan, si vous avez un PC suffisamment puissant, foncez. Si vous avez un PS4, une Xbox One et même une PS5, mieux vaut l’éviter pour le moment. Sur Xbox Series X, Cyberpunk 2077 n’est franchement pas si mauvais. Néanmoins, le patch « new-gen » devrait arriver dans quelques mois. Mieux vaut donc se montrer patient pour en profiter pleinement ! 3,5/5

Retrouvez tous nos tests sur bit.ly/GamesMetro

REVIEW OVERVIEW
Cyberpunk 2077 sur Xbox Series X