Le corps de Maradona va être conservé pour des recherches ADN

AFP / Juan Mabromata

Le corps de Diego Maradona, décédé le 25 novembre dernier, doit être conservé dans le cas où des recherches ADN seraient nécessaires pour un test de paternité. Un tribunal de Buenos Aires, où est enterré Maradona, a ordonné que le cadavre ne devait donc pas être brûlé.

Selon l’avocat de Maradona, les échantillons d’ADN sont déjà stockés. Cependant, le juge a décidé que la famille ne pouvait pas procéder à l’incinération.

L’Argentin a cinq enfants qu’il a reconnu: quatre en Argentine et un en Italie. Six autres prétendent également que l’Argentin est leur père biologique. Une procédure judiciaire, comprenant des possibles tests ADN, devrait déterminer si cela est correct.