« Safety » : Un feel-good movie basé sur une histoire vraie

Ph. DR

Dans « Safety », l’acteur Jay Reeves incarne un footballeur contraint de prendre la garde de son petit frère. Une histoire vraie, servie par Disney Plus pour vous tirer une larme avant les fêtes.

Pourquoi le film s’appelle-t-il ‘Safety’?

Jay Reeves: «C’est un jeu de mot en anglais. ‘Safety’ est une stratégie de football permettant à la défense de marquer des points pour l’équipe. Dans l’histoire, le petit frère de Ray a besoin de sécurité. Sa mère ne peut plus s’occuper de lui, et Ray refuse de le confier, quitte à l’embarquer secrètement sur son campus. Le film ne parle pas que de football. Il s’agit de famille, au sens large, et de la protection qui vient naturellement avec.»

«Le vrai Ray m’a entraîné pour le rôle»

Connaissiez-vous l’histoire du vrai Ray?

«J’ai tout découvert en lisant le scénario ! Une fois que j’ai eu le rôle, il m’a proposé de m’entraîner physiquement. Et… j’en avais bien besoin (rires) ! La douleur qu’on voit à l’écran est réelle, chaque jour arrivait avec son nouveau défi.»

Le film arrive un mois après une élection présidentielle ayant exacerbé les divisions de votre pays…

«C’est une des raisons pour lesquelles j’aime jouer. En tant qu’acteur, on a cette responsabilité de tendre un miroir vers le monde et de lancer des conversations, de faire émerger de nouvelles idées. Jouer dans un film comme ‘Safety’ ces jours-ci, c’est une aubaine. On a besoin de ce type d’histoire, là, maintenant ! Si on parvient à parler d’unité, à faire en sorte que les gens la ressentent à travers l’écran, on aura gagné.»

Mais le film ose aborder le sujet des tensions raciales…

«Au bout du compte, il s’agit d’honnêteté. Quand Ray reproche à son coach de l’aider ‘seulement pour faire sa bonne action avec un gamin noir’, c’est tout sauf gratuit. Je suis tellement content qu’ils aient gardé ce dialogue au montage. C’est important pour les spectateurs qui ressentent ça quotidiennement. En donnant l’exemple, on s’encourage à parler plus fort.»

Le Mandalorien sur Disney Plus

Vous êtes un fan de Star Wars, mais n’avez-vous pas encore regardé cette série? Cela peut se faire via Disney +, le service de streaming de Disney qui a été lancé en Belgique à la mi-septembre.

Un mélo sportif et familial

En s’inspirant de l’histoire vraie du footballeur Ray McElrathbey, Disney nous sert un mélo sportif et familial comme seuls les Américains peuvent en pondre à la période des fêtes. On y suit le combat de Ray, qui héberge secrètement son petit frère sur son campus quand leur mère part en cure de désintoxication. Il risque sa bourse et son futur s’il est démasqué, mais tout est possible avec un esprit de winner et des coéquipiers sympas. D’entrée de jeu, la guimauve est de mise, et les discours révérencieux sur l’esprit d’équipe sentent bon l’évangélisme ricain. Mais les fans de success stories prévisibles comme ‘Le Plus Beau des Combats’ devraient se régaler. Tout comme une certaine Oprah, qui recevait (le vrai) Ray sur son sofa en 2007. Comme quoi, le rêve américain n’est pas mort !

3/5