Grippe ou Covid: comment y voir clair?

Belga / D. Waem

Malgré des symptômes assez similaires entre la grippe et la Covid-19, il y a des différences afin de savoir si on fait face à l’une ou à l’autre. L’ordre d’apparition de symptômes serait notamment un bon indice.

Le nez qui coule, une petite toux… Auparavant synonymes de simple grippe saisonnière. Aujourd’hui, il n’en faut pas plus pour faire résonner l’alarme du coronavirus. Une étude publiée dans Sciencedaily montre que les premiers signes aident à différencier la grippe et la Covid.

Dans le cas de la Covid, les symptômes apparaissent comme suit: la fièvre, la toux, les douleurs musculaires, puis éventuellement des symptomes plus graves de difficultés respiratoires. Pour la grippe, ce sont d’abord la toux, puis la fièvre, qui frappent le malade. «Cet ordre est particulièrement important à connaître surtout en période de maladies saisonnières comme la grippe qui coïncident avec des infections au coronavirus», explique le professeur de médecine Peter Kuhn qui a participé à l’étude. Il permettra en effet de bien faire la différence entre les deux maladies.

La similitude que présentent les deux virus ne facilite pas la lutte contre la pandémie actuelle. Dans le doute, il est recommandé à des personnes qui ne sont pas touchées par la Covid-19 de s’isoler, une mesure contraignante, et très frustrante quand il s’avère qu’elle n’a pas été nécessaire. Seule différence majeure: la perte du goût et de l’odorat dans certains cas Covid. D’après une étude publiée au printemps dans le «Journal of internal medecine» réalisée sur plus de 1.400 patients, 70% des malades du coronavirus perdent l’odorat et 54% le goût.

Évidemment, les deux virus ont également leurs caractéristiques propres. Ils se distinguent d’ailleurs de par leur famille virale, le SARS-CoV-2 faisant partie de la famille du coronavirus, alors que le virus Influenza, à la base de la grippe, fait partie de la famille des Orthomyxoviridae. Si on a vu que la symptomatologie entre les deux virus est similaire, la proportion de cas graves n’est pas la même. Le taux de reproduction, c’est-à-dire le nombre d’infections provoquées par une personne infectée, est aussi 2 fois à 2,5 fois plus élevé pour la Covid-19 que pour la grippe.